Piqûres d'insectes

Le grattage intensif provoqué par la démangeaison peut entraîner une infection en présence de bactéries, de champignons ou de virus sur la peau.

Quant à l'abeille, elle est l'insecte le plus susceptible de provoquer une allergie pouvant entraîner la mort (les allergies à d'autres piqûres d'insectes sont plus rares).

Poux

  • parasites transmis uniquement par l'humain ;
  • visibles à l'œil nu ;
  • enflure et rougeur ;
  • démangeaisons, même en l'absence de marques de piqûres ;
  • le pou de tête est le plus fréquent et touche surtout les enfants (parce qu'ils sont souvent en groupe). On ne le trouve que dans les cheveux ;
  • le pou du pubis est transmis sexuellement ou par contact intime (en habitant la même maison que la personne infestée, par exemple). Il se localise dans les poils tournés, ceux des organes génitaux et des cils.
  • le pou de corps est surtout constaté chez les itinérants. Contrairement aux autres poux, il se niche dans les vêtements qu'il quitte, le temps de piquer sa victime.

Acariens de la gale

  • le parasite (le sarcoptes scabiei) ne touche que l'être humain et est transmis par contact intime ;
  • invisibles à l'œil nu ;
  • démangeaisons intenses partout sur le corps, surtout la nuit, qui empêchent de dormir ;
  • la démangeaison épargne la tête (sauf chez les enfants de moins de deux ans) ;
  • minuscules sillons cutanés en relief (quelques millimètres de longueur), qui correspondent à la progression du parasite pondant ses œufs sous la peau (lésions caractéristiques, mais pas toujours présentes) ;
  • éruptions cutanées diverses (papules, eczéma, cloques, etc.) aux aisselles, poignets, mamelons, fesses et organes génitaux. Ces éruptions constituent une réaction de sensibilité à distance. La gale est contagieuse et peut se manifester au cours des deux mois qui suivent la contamination.

Puces

  • insectes transmis surtout par les chats, les chiens, les pigeons et les souris ;
  • visibles à l'œil nu (mais on ne les voit pas souvent, car les puces sont actives principalement la nuit) ;
  • ne contaminent pas nécessairement tous les membres de la famille, car elles s'en tiennent souvent à une seule victime ;
  • boursouflures souvent regroupées en amas de petits points rouges ;
  • démangeaison localisée ;
  • chez les adultes, les piqûres sont surtout situées sur les jambes, car les puces ne peuvent pas sauter plus haut. Elles sautent, piquent et retombent ;
  • chez les petits enfants, on remarque des piqûres sur tout le corps, et les marques peuvent persister parfois plusieurs mois après l'élimination des puces.

Tiques

  • insectes qui se trouvent dans les herbes hautes et sur certains animaux (chevreuils, chevaux, vaches et autres bêtes qui vont dans les herbes hautes) ;
  • visibles à l'œil nu ;
  • peuvent piquer et retomber, ou enfoncer leur tête dans la peau et même y pénétrer entièrement. Si c'est le cas, on constate une bosse avec la tique au milieu ;
  • parfois, douleur et démangeaisons ;
  • peuvent transmettre la maladie de Lyme, maladie peu fréquente mais grave.

Abeilles et guêpes

  • les abeilles ne piquent qu'une fois, mais laissent leur dard dans la peau ;
  • les guêpes peuvent piquer à plusieurs reprises, car elles ont un dard lisse qui ne reste pas dans la peau ;
  • enflure, rougeur et douleur ;
  • le venin de l'abeille peut causer une réaction allergique chez les personnes hypersensibles et même entraîner la mort.

Moustiques, aoûtats et taons

  • boursouflures ou ulcérations (petits trous dans la peau) ;
  • douleur ;
  • sensation de brûlure ;
  • démangeaisons.

Certaines attitudes et situations peuvent attirer les insectes ou les inciter à piquer.

  • Les grands gestes intempestifs peuvent inciter les insectes à piquer pour se défendre.
  • Les restes de nourriture sont bien connus pour attirer les insectes, notamment les aliments et les boissons sucrées.

Conseils généraux

  • Pour calmer la douleur et la démangeaison et réduire l'enflure :

Appliquez des compresses d'eau fraîche sur les piqûres.

Prenez du paracétamol pour soulager la douleur, des antihistaminiques ou de la calamine si la démangeaison est intense.

Un bain d'avoine colloïdale peut aussi soulager la démangeaison.

En présence d'ulcérations nombreuses (petits trous dans la peau), appliquez une crème antibiotique.

  • Ne pas se gratter :

Même si c'est difficile à supporter, résistez au grattage.

Sachez que plus vous vous gratterez, plus vous aurez envie de vous gratter et plus vous augmenterez les risques d'infection.

Prévention

  • Éviter tout parfum : les parfums dont les essences sont faites à partir de fleurs ou de plantes attirent les abeilles, les guêpes et les moustiques.
  • Éloigner les insectes : appliquez un produit en lotion ou en crème sur la peau exposée. Appliquez le produit en aérosol sur les vêtements et les cheveux. N'oubliez pas de porter un chapeau, des vêtements à manches longues et des chaussettes avant d'aller vous promener dans la nature. L'efficacité de produits naturels moins toxiques comme la citronnelle n'a pas été prouvée.
  • Ne pas oublier la perméthrine pour les tiques : le DEET est très efficace pour repousser la grande majorité des insectes, mais un peu moins contre les tiques. Si vous comptez faire du camping sauvage, ajoutez un insecticide en aérosol à base de perméthrine dans vos bagages. Appliquez-en sur la tente et sur vos vêtements. Cela maximisera votre protection contre les tiques. Vous trouverez ce produit dans les magasins d'articles de plein air et dans certaines pharmacies.

Poux de tête, de corps et de pubis

  • Éliminer le parasite :

Vous vous débarrasserez de ce parasite en utilisant un après-shampooing spécial, en vente libre dans les pharmacies, que vous appliquerez sur le cuir chevelu ou sur le corps, selon le cas. Si les cheveux sont infestés, n'utilisez surtout pas d'après-shampoing classique avant d'appliquer l'après-shampooing spécial car, en laissant une pellicule sur les cheveux, il empêche l'action du médicament.

Ensuite, peignez-vous avec un peigne à poux, vendu aussi en pharmacie, que vous aurez trempé préalablement dans du vinaigre pur afin de détacher les lentes qui vivent à proximité du cuir chevelu.

Il est primordial de traiter toute votre famille de cette façon et de laver la literie et les vêtements à 60°C.

  • Éviter à tout prix d'être infesté à nouveau :

Répétez le traitement une semaine plus tard, mais cette fois-ci seulement pour la ou les personnes infestées.

Acariens de la gale

  • Ne pas essayer de se traiter soi-même :

Vous ne devez jamais tenter de vous soigner sans avoir obtenu un diagnostic médical. Cela pourrait avoir des effets indésirables et aggraver les symptômes s'il ne s'agit pas vraiment de gale.

  • Éliminer le parasite :

Si vous êtes certain du diagnostic, vous pouvez acheter une crème scabicide (à base de perméthrine) qui a pour effet de tuer le parasite. Ces crèmes se trouvent en vente libre en pharmacie.

Appliquez le produit sur tout le corps, du cou jusqu'aux orteils, et même sur la tête des enfants de moins de deux ans, et laissez-le agir de 8 à 12 heures.

Prenez ensuite une douche.

Traitez ainsi toute votre famille ainsi que vos proches.

Lavez la literie et les vêtements à 60°C.

  • Éviter à tout prix d'être infesté à nouveau :

Vous pouvez être porteur de la gale tout en étant asymptomatique de un à trois mois. Pour ne pas être infesté à nouveau, répétez le traitement une semaine plus tard.

Puces

  • Décontaminer l'animal et la maison :

Procurez-vous un produit en aérosol chez votre vétérinaire ou dans une animalerie. Appliquez-le dans les endroits où les puces ont leurs habitudes (chambre, tapis d'entrée, coussins, fauteuils, etc.).

Lavez la literie et les vêtements à 60°C.

Pour éviter que le problème ne se reproduise, votre vétérinaire saura vous indiquer d'excellents produits de prévention (les plus efficaces sont habituellement vendus par les vétérinaires).

Tiques

  • Essayer de faire tomber la tique :

Appliquez de la vaseline sur la bosse pour étouffer la tique. En deux ou trois heures, elle devrait mourir et tomber. Si cela ne fonctionne pas, consultez un médecin.

N'essayez pas d'enlever l'insecte en tirant dessus, car vous risquez qu'une partie de la tique, les pattes ou la tête par exemple, demeure sous la peau.

Plus le contact avec la tique est long, plus les risques de transmission de maladies augmentent.

  • Faire de la prévention auprès des animaux domestiques :

Si vous habitez la campagne et que vos chiens et chats partent souvent dans les champs, ils peuvent revenir avec des tiques. Pour prévenir cela, passez un peigne fin dans le poil des animaux à leur retour. Cela vous permettra d'attraper les tiques qui ne se sont pas encore accrochées à l'animal. Concentrez-vous sur le cou, la tête, et près des oreilles.

Il existe aussi des produits antitiques (en aérosol ou en liquide, par exemple) pour les animaux. Vous en trouverez chez votre vétérinaire et dans les animaleries.

Piqûres d'abeilles et de guêpes

  • Enlever le dard de l'abeille :

Afin de diminuer le risque de réaction allergique, vous devez retirer le dard le plus vite possible, à l'aide d'une pince à épiler, par exemple. Vous pouvez aussi tirer doucement dessus ou gratter délicatement sous le dard afin de l'extirper.

  • Élever le membre piqué :

Cette technique permet de diminuer l'enflure et d'empêcher le venin de se répandre.

  • Vous suspectez une allergie à une piqûre d'insecte. Rendez-vous aux urgences de l'hôpital le plus proche.
  • Vous ne vous sentez pas bien depuis que vous vous êtes fait piquer.
  • Vous êtes incapable de faire tomber la tique.
  • Vous avez de nombreuses lésions cutanées qui se sont infectées.
  • La démangeaison est tellement importante que vous n'arrivez plus à dormir et vous soupçonnez la gale.

Le médecin interroge le patient de façon détaillée et examine ensuite sa peau pour poser un diagnostic à partir :

  • de la localisation,
  • de l'étendue des lésions,
  • de leur aspect.

Il peut examiner à la loupe les cheveux et les poils du pubis à la recherche d'éventuels insectes.

  • Poux

Habituellement, les shampooings antiparasitaires viennent à bout du problème.

Un traitement médical n'est pas requis.

  • Acariens de la gale

Comme il s'agit d'un parasite, le médecin prescrit un scabicide sous forme de lotion. À cause de la toxicité du scabicide, le médecin peut recourir à une préparation à base de soufre pour les femmes enceintes et les enfants de moins de deux ans. De plus, afin d'enrayer la contagion, il faut traiter toute la famille et tous les proches.

En général, s'il est bien appliqué, un seul traitement suffit à tuer le parasite. Toutefois, les symptômes peuvent ne disparaître que trois semaines plus tard. En attendant, il faut continuer de prendre des bains tièdes, d'appliquer des crèmes à base de cortisone pour les lésions cutanées et/ou des antihistaminiques en comprimés.

Si la démangeaison persiste plus d'un mois après le traitement, il faut retourner voir son médecin.

  • Puces

Une crème à base de cortisone est prescrite si les lésions sont très enflammées.

Un antibiotique topique est indiqué en présence d'infection.

  • Tiques

Une petite incision, sous anesthésie locale, est nécessaire pour enlever une tique.

Dans les cas de fièvre pourprée des montagnes Rocheuses et de la maladie de Lyme, des antibiotiques sont prescrits.

  • Abeilles et guêpes

En cas de réaction allergique à la suite d'une piqûre d'abeille, ou d'une réaction grave aux piqûres de guêpes, des antihistaminiques ainsi qu'une injection d'adrénaline peuvent être administrés.

  • Moustiques, aoûtats, taons

Une crème à base de cortisone est prescrite si les lésions sont très enflammées.

Un antibiotique topique est indiqué en présence d'infection.

publié initialement le 06/09/2001 - 02h00 et mise à jour par Dr Philippe Presles le 20/06/2012 - 18h47

Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001.

Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Piqûre de frelon : grave ou pas ? Publié le 12/07/2016 - 17h46

Les piqûres de frelon et d’insectes font partie des maux typiques de l’été. Si ces prédateurs ailés s’invitent en terrasse, aux pique-niques et aux barbecues, ne les laissez pas gâcher votre plaisir. Rappelez-vous plutôt l’adage : une petite bête ne...

Guide anti-moustiques en dix points clés Publié le 08/07/2016 - 13h14

Les produits anti-moustiques ne sont pas anodins. Certains sont déconseillés chez la femme enceinte ou chez les jeunes enfants. Crème solaire et produit anti-moustique ne font pas bon ménage. En plus de savoir choisir un répulsif efficace, il est tou...

Plus d'articles