Piqûres d'insectes

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 06 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 20 Juin 2012 : 18h47
-A +A

Plusieurs insectes et parasites peuvent nous piquer, soit pour se nourrir, soit pour se défendre.

Poux, acariens de la gale, puces, tiques, abeilles, guêpes, moustiques, aoûtats et taons causent certains désagréments lorsqu'ils nous piquent.

Piqûres d'insectes : Comprendre

Le grattage intensif provoqué par la démangeaison peut entraîner une infection en présence de bactéries, de champignons ou de virus sur la peau.

Quant à l'abeille, elle est l'insecte le plus susceptible de provoquer une allergie pouvant entraîner la mort (les allergies à d'autres piqûres d'insectes sont plus rares).

Poux

  • parasites transmis uniquement par l'humain ;
  • visibles à l'œil nu ;
  • enflure et rougeur ;
  • démangeaisons, même en l'absence de marques de piqûres ;
  • le pou de tête est le plus fréquent et touche surtout les enfants (parce qu'ils sont souvent en groupe). On ne le trouve que dans les cheveux ;
  • le pou du pubis est transmis sexuellement ou par contact intime (en habitant la même maison que la personne infestée, par exemple). Il se localise dans les poils tournés, ceux des organes génitaux et des cils.
  • le pou de corps est surtout constaté chez les itinérants. Contrairement aux autres poux, il se niche dans les vêtements qu'il quitte, le temps de piquer sa victime.

Acariens de la gale

  • le parasite (le sarcoptes scabiei) ne touche que l'être humain et est transmis par contact intime ;
  • invisibles à l'œil nu ;
  • démangeaisons intenses partout sur le corps, surtout la nuit, qui empêchent de dormir ;
  • la démangeaison épargne la tête (sauf chez les enfants de moins de deux ans) ;
  • minuscules sillons cutanés en relief (quelques millimètres de longueur), qui correspondent à la progression du parasite pondant ses œufs sous la peau (lésions caractéristiques, mais pas toujours présentes) ;
  • éruptions cutanées diverses (papules, eczéma, cloques, etc.) aux aisselles, poignets, mamelons, fesses et organes génitaux. Ces éruptions constituent une réaction de sensibilité à distance. La gale est contagieuse et peut se manifester au cours des deux mois qui suivent la contamination.

Puces

  • insectes transmis surtout par les chats, les chiens, les pigeons et les souris ;
  • visibles à l'œil nu (mais on ne les voit pas souvent, car les puces sont actives principalement la nuit) ;
  • ne contaminent pas nécessairement tous les membres de la famille, car elles s'en tiennent souvent à une seule victime ;
  • boursouflures souvent regroupées en amas de petits points rouges ;
  • démangeaison localisée ;
  • chez les adultes, les piqûres sont surtout situées sur les jambes, car les puces ne peuvent pas sauter plus haut. Elles sautent, piquent et retombent ;
  • chez les petits enfants, on remarque des piqûres sur tout le corps, et les marques peuvent persister parfois plusieurs mois après l'élimination des puces.

Tiques

  • insectes qui se trouvent dans les herbes hautes et sur certains animaux (chevreuils, chevaux, vaches et autres bêtes qui vont dans les herbes hautes) ;
  • visibles à l'œil nu ;
  • peuvent piquer et retomber, ou enfoncer leur tête dans la peau et même y pénétrer entièrement. Si c'est le cas, on constate une bosse avec la tique au milieu ;
  • parfois, douleur et démangeaisons ;
  • peuvent transmettre la maladie de Lyme, maladie peu fréquente mais grave.

Abeilles et guêpes

  • les abeilles ne piquent qu'une fois, mais laissent leur dard dans la peau ;
  • les guêpes peuvent piquer à plusieurs reprises, car elles ont un dard lisse qui ne reste pas dans la peau ;
  • enflure, rougeur et douleur ;
  • le venin de l'abeille peut causer une réaction allergique chez les personnes hypersensibles et même entraîner la mort.

Moustiques, aoûtats et taons

  • boursouflures ou ulcérations (petits trous dans la peau) ;
  • douleur ;
  • sensation de brûlure ;
  • démangeaisons.

Piqûres d'insectes : Causes

Certaines attitudes et situations peuvent attirer les insectes ou les inciter à piquer.

  • Les grands gestes intempestifs peuvent inciter les insectes à piquer pour se défendre.
  • Les restes de nourriture sont bien connus pour attirer les insectes, notamment les aliments et les boissons sucrées.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 06 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 20 Juin 2012 : 18h47
Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001.
A lire aussi
Que faire en cas de piqûre de guêpe ? Publié le 22/07/2012 - 22h00

Excepté chez une personne allergique, la piqûre de guêpe est généralement inoffensive.Elle est cependant douloureuse et attention, sachez qu’une guêpe peut être agressive et piquer plusieurs fois, entraînant alors une réaction toxique plus ou moins intense. Que faut-il faire exactement...

Plus d'articles