INTERVIEW : Peut-on prévenir les accidents par allergie alimentaire à l'école ?

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 01 Octobre 2002 : 02h00
-A +A
La scolarisation d'un enfant allergique peut se révéler compliquée, notamment en cas d'allergies alimentaires. Une circulaire du Ministère de l'Education Nationale datée du 10 novembre 1999 définit l'accueil de l'enfant allergique à l'école. Elle engage à mettre en place un Projet d'Accueil Individualisé qui détaille les modalités de prise en charge de l'enfant allergique (régime d'éviction, trousse d'urgence, adaptation des locaux…).

e-sante : Que doit faire un directeur d'école qui est confronté à l'intégration d'un enfant présentant une allergie alimentaire ?

Dr Etienne BIDAT : Quand un enfant présente une allergie alimentaire, ce sont les parents qui doivent demander au directeur de l'école l'élaboration d'un Projet d'Accueil Individualisé (PAI). Ce dernier a été créé au départ pour faciliter l'accueil des enfants nécessitant l'administration de médicaments à l'école. Cette démarche est devenue incontournable pour l'intégration de l'enfant allergique qui peut présenter des réactions aiguës et soudaines. Établir un PAI est aussi nécessaire en cas d'intolérance ou de manifestations allergiques chroniques qui ne demandent pas des soins d'urgence, mais nécessitent des aménagements stricts de régime. Par exemple, pour un enfant qui présente une allergie alimentaire à l'œuf qui ne se manifeste que par un eczéma, le PAI permet de mettre en place un régime sans œuf.

e-sante : Que contient ce Projet d'Accueil Individualisé ?

Dr Etienne BIDAT : Le PAI est donc élaboré conjointement par le médecin scolaire, le médecin qui suit l'enfant, les parents, la direction de l'école, l'enseignant et parfois l'équipe encadrant la cantine.Le volet médical est rédigé par le médecin traitant. Il expose la conduite à adopter en cas de réactions allergiques et le contenu de la trousse d'urgence. Il définit également les situations qui nécessitent l'intervention des Urgences, précise le régime alimentaire et les adaptations nécessaires des locaux.Le volet pédagogique concerne l'organisation de la vie scolaire. Il détermine comment les collations, les goûters d'anniversaire et les ateliers cuisine seront adaptés aux allergies de l'enfant. Il précise comment l'enfant sera pris en charge en cas d'absence de son enseignant. De même, des dispositions sont à prévoir pour les sorties scolaires, qu'elles soient sur la demi-journée, la journée ou dans le cadre d'une classe transplantée. L'élaboration du PAI doit se faire dans un climat de confiance et non de suspicion entre l'ensemble des personnes concernées. Les parents doivent comprendre que certains enseignants redoutent pour des raisons médicales, voire pénales, de devoir administrer un traitement d'urgence. Il faut également rappeler que l'équipe pédagogique n'est pas une équipe médicale. Dialogue et confiance seront les clefs d'un PAI et d'une scolarité sereine.

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 01 Octobre 2002 : 02h00
A lire aussi
Interview : L'allergie est-elle la maladie du siècle ? Publié le 25/06/2003 - 00h00

L'allergie est souvent vécue comme une calamité qu'il faut subir. Pourtant, l'allergologie a réalisé des progrès remarquables depuis les années 80. Le Dr Etienne Bidat* nous précise pourquoi la prise en charge doit être globale, passant par une connaissance et une compréhension de la...

Interview : elle coure, elle coure l'allergie... Publié le 12/03/2003 - 00h00

Coauteur d'un ouvrage intitulé « Les allergies de l'enfant. Les prévenir et les combattre », le Dr Etienne Bidat**, nous explique pourquoi les allergies connaissent une telle hausse depuis les années soixante.

Plus d'articles