Allergie : pas de crème dermique à la cacahuète durant l'enfance !

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 07 Mai 2003 : 02h00
-A +A
L'application sur la peau d'une crème à base d'huile de cacahuètes durant l'enfance favorise la survenue d'une allergie.

Certaines personnes développent des réactions allergiques à l'ingestion d'une seule cacahuète : urticaire, œdème, asthme, troubles digestifs, et bien plus grave encore, choc anaphylactique, une baisse de tension pouvant entraîner la mort. La seule solution, éviter tout contact, même cutané, avec les protéines de l'arachide. Or ce conseil n'est pas aisé à suivre dans la mesure où l'arachide entre dans la composition de très nombreux aliments et de produits cosmétiques dont les shampooings et les crèmes.

La fréquence de l'allergie aux cacahuètes augmente depuis quelques années, mais en dehors d'antécédents familiaux similaires et de la présence d'une prédisposition héréditaire, aucun facteur de risque de cette allergie n'est connu.

Lors de cette étude, un groupe d'enfants ayant une allergie aux cacahuètes a été comparé à deux groupes contrôles (l'un tiré au sort, l'autre étant constitué d'enfants dont la mère ou eux-mêmes avaient des antécédents d'eczéma). Au total, 49 enfants présentaient une allergie aux cacahuètes. Aucune sensibilisation pré-natale liée à l'alimentation maternelle n'a été mise en évidence, les IgE spécifiques anti-cacahuètes étaient indétectables dans le sang du cordon ombilical et l'allergie à l'arachide était indépendamment associée à la prise de lait de soja.En revanche, l'utilisation de crèmes dermiques à base d'huile de cacahuètes était associée à la survenue d'une allergie. L'application de crèmes à base d'huile de cacahuètes sur des lésions cutanées étendues d'eczéma augmentait également le risque de développer une allergie. Enfin, l'association avec la prise de protéine de soja suggère une réaction croisée.

En conclusion, il serait préférable d'éviter durant l'enfance l'usage de crèmes contenant de l'huile d'arachide, car celle-ci peut se révéler allergisante.

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 07 Mai 2003 : 02h00
Source : Lack G. et coll., N. Engl. J. Med., 348 : 977-985, 2003.
A lire aussi
Allergie alimentaire : attention aux cosmétiques ! Publié le 05/05/2004 - 00h00

Bien souvent, chez l'enfant allergique, l'éviction de l'allergène alimentaire ne suffit pas. Et pour cause, il se cache également dans les lotions et autres crèmes lavantes. On pense tout de suite à l'huile d'amande douce, mais elle est loin d'être la seule.

Allergie au lait de vache : diagnostic et prise en charge Publié le 11/04/2005 - 00h00

L'allergie aux protéines du lait de vache est la plus fréquente des allergies alimentaires. Elle toucherait 2 à 3% des enfants de moins d'un an, mais reste sous-diagnostiquée, car parfois difficile à diagnostiquer. Elle survient dès la naissance ou au moment du sevrage, persiste pendant les...

Plus d'articles