Hypertension : le patient est l’acteur de son traitement

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 17 Décembre 2013 : 10h12
Mis à jour le Mardi 17 Décembre 2013 : 12h01

En collaboration avec la Fondation de recherche sur l’hypertension artérielle (FRHTA), le Comité français de lutte contre l’hypertension artérielle (CFLHTA) se lance dans une campagne de sensibilisation afin d’inciter les hypertendus à prendre leur traitement en main et à mieux gérer leurs consultations.

Avec 12 millions de patients, l’hypertension est la maladie chronique la plus fréquente dans notre pays et pourtant, seuls 54% des patients suivent parfaitement leur traitement…

«Hypertendus : prenez vos consultations en main !»

Une consultation, ça se prépare, et il existe différents types de consultations dans le cadre de la prise en charge de l’hypertension : consultations de diagnostic, d’annonce, d’adaptation de traitement, de suivi à long terme, etc. Pour tirer bénéfice de toutes ces visites médicales et pour que le traitement soit efficace, le patient doit s’impliquer dans sa prise en charge et devenir l’acteur de son traitement.

Ce message est celui choisi par le Comité pour sa campagne 2013 qui débute ce 17 décembre à l’occasion de la Journée nationale de lutte contre l’hypertension artérielle.

L’hypertension est la maladie la plus fréquente en France, exposant aux maladies cardiovasculaires, lesquelles sont responsables chaque année de120.000 infarctus du myocarde et 130.000 accidents vasculaires cérébraux (AVC). Indirectement, l’HTA est l’une des premières causes de handicap.

PUB

Le double problème de l’HTA

  • Si 11,4 millions de personnes sont diagnostiquées et traitées, on estime qu’il y a encore 3 millions de Français hypertendus non diagnostiqués et donc ne bénéficiant pas de traitement.
  • Sur les 11,4 millions d’hypertendus pris en charge, 46 % ne suivent pas bien leur traitement.

C’est pour améliorer cette situation que les consultations et l’implication des patients sont aujourd’hui mises en avant. Un hypertendu consulte son médecin généraliste 6 à 10 fois par an (pour renouveler son ordonnance et soigner les maladies associées), ce qui représente quelque 41 millions de consultations chaque année en France motivées par l’HTA.

Pour informer les patients, un nouveau guide est mis à disposition sur le site du Comité www.comitehta.org, rappelant l’intérêt de l’automesure et la bonne procédure, les conditions pour la mise en route d’un traitement médicamenteux et les grandes règles d’hygiène de vie de l’hypertendu.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 17 Décembre 2013 : 10h12
Mis à jour le Mardi 17 Décembre 2013 : 12h01
Source : Communiqué de presse du Comité français de lutte contre l’hypertension artérielle, 12 décembre 2013.
A lire aussi
Un hypertendu sur deux se soigne mal Publié le 18/12/2012 - 08h26

Mardi 18 décembre se déroule la Journée Nationale de lutte contre l’hypertension artérielle. Parce qu’un hypertendu sur deux seulement suit parfaitement son traitement et que sur les 15 millions de Français hypertendus, 4 millions l’ignorent, le Comité français de lutte contre...

L’hypertension, rayée de la liste des ALDPublié le 29/06/2011 - 09h22

L’hypertension artérielle sévère vient d’être exclue de la liste des affections de longue durée (ALD) donnant droit à une prise en charge à 100% par l’Assurance maladie. Cette décision est officialisée par la publication d’un décret au Journal officiel du 24 juin qui prend effet à...

L'hypertension fait perdre la têtePublié le 12/12/2005 - 00h00

Avec l'âge, notre mémoire et nos capacités intellectuelles tendent naturellement à décliner. Il semblerait que l'hypertension artérielle accélère ce phénomène. C'est un excellent argument qui devrait inciter à prendre en charge plus sérieusement l'hypertension, laquelle touche près de...

Plus d'articles