L’hypertension masquée justifie l’automesure de la tension

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 07 Mars 2013 : 12h47
Mis à jour le Jeudi 21 Mars 2013 : 11h09

L’hypertension masquée se définit par une tension normale au cabinet du médecin mais élevée à domicile. Aussi dangereuse voire plus que l’hypertension classique, cette hypertension masquée justifierait un plus large recours à l’automesure tensionnelle à domicile.

© Istock

L’hypertension masquée est très fréquence

Classiquement, l’hypertension est dépistée par le médecin en mesurant la pression artérielle de ses patients. Mais si celle-ci est normale chez le médecin, elle peut en revanche être élevée à domicile. Cette hypertension masquée a été découverte grâce à l’automesure, celle effectuée par le patient lui-même à son domicile.

Or comme le montre une étude réalisée par des chercheurs de l’Inserm auprès de 1.500 personnes âgées de 73 à 97 ans, l’hypertension masquée serait en réalité très fréquente : 40% des participants ayant une tension normale chez le médecin avaient en fait une hypertension artérielle à domicile.

Pourtant cette hypertension indétectable au cabinet du médecin expose à un risque de développer une hypertension permanence multiplié par 17 et par 7 chez les sujets traités par des antihypertenseurs, augmentant considérablement et insidieusement les risques d’accidents cardiovasculaires.

En conclusion, l’automesure devrait être plus largement recommandée aux personnes âgées, population à risque élevé d’hypertension en général.

PUB

L’automesure tensionnelle en pratique

L’automesure consiste à mesurer soi-même sa pression artérielle à l’aide d’un appareil (autotensiomètre) que l’on peut se procurer en pharmacie ou sur Internet (brassards - modèles huméraux- ou poignets – modèles radiaux, voir la liste des appareils validés par les autorités : http://ansm.sante.fr/Dossiers-thematiques/Appareils-d-automesure-tensionnelle/Liste-des-autotensiometres-enregistres-dans-le-cadre-de-la-surveillance-du-marche/%28offset%29/1), en respectant la règle des 3 suivantes :

  • 3 mesures le matin,
  • 3 mesures le soir,
  • 3 jours de suite.

Attention, les chiffres donnés par un relevé d’automesure sont plus bas que ceux réalisés chez le médecin ou en pharmacie.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 07 Mars 2013 : 12h47
Mis à jour le Jeudi 21 Mars 2013 : 11h09
Source : Cacciolati C. et al., Journal of Hypertension, 14 février 2013, doi: 10.1097/HJH.0b013e32835ee0ca, http://journals.lww.com/jhypertension/Abstract/publishahead/Categories_of_hypertension_in_the_elderly_and.98884.aspxv.
PUB
PUB
A lire aussi
Comment mesure-t-on aujourd'hui la pression artérielle ?Publié le 03/03/2008 - 00h00

A priori, la mesure de la pression artérielle est extrêmement simple. En réalité, les choses peuvent rapidement se compliquer. Cette mesure est conseillée au cabinet médical, mais aussi parfois à domicile, elle peut être prise deux ou trois fois de suite, voire en continu sur 24 heures, et...

Hypertension : quel tensiomètre choisir ? Publié le 11/09/2006 - 00h00

L'hypertension n'est pas une maladie à prendre à la légère. Elle représente un facteur de risque cardiovasculaire qu'il faut corriger. Dans certains cas, pour une meilleure surveillance, il est recommandé de mesurer soi-même sa tension à domicile, à l'aide d'un tensiomètre figurant dans la...

Plus d'articles