L'hépatite C multiplie par 3 le risque de diabète

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 13 Novembre 2000 : 01h00
Dans la population des 40-49 ans, l'infection par le virus de l'hépatite C multiplie par trois le risque de développer un diabète de type 2 (non insulinodépendant).

L'évaluation d'une éventuelle relation entre l'infection par le virus de l'hépatite C et le diabète non insulinodépendant a porté sur plus de 9.800 adultes. Parmi ces derniers, 8,4% étaient atteints de diabète de type 2, 0,4% de diabète de type 1 (insulinodépendant) et 2,1% étaient porteurs du virus de l'hépatite C. Après ajustement sur les facteurs de risques connus du diabète non insulinodépendant, il s'avère que dans le groupe des sujets ayant un âge compris entre 40 et 49 ans, l'infection par le virus de l'hépatite C multiplie par 3,1 le risque de diabète de type 2. Lorsque d'autres facteurs de prédisposition au diabète sont présents, ce risque est multiplié par 4. En revanche cette corrélation n'est pas retrouvée en dessous de l'âge de 40 ans.

Ces résultats soulignent l'importance du dépistage du virus de l'hépatite C et des mesures de prévention du diabète, notamment dans les populations à risque qui sont aujourd'hui de mieux en mieux définies.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 13 Novembre 2000 : 01h00
Source : Thomas, Ann. Intern. Med., 2000, 133 : 592-599 ; 650-652.
A lire aussi
Quels sont les symptômes du diabète ?Publié le 01/09/2008 - 00h00

Tout le monde a entendu parler du diabète, et pour cause, cette maladie est de plus en plus fréquente. En revanche, les symptômes susceptibles d'évoquer un diabète sont très peu connus.

Le virus de l’hépatite C n’attaque pas que le foiePublié le 06/10/2015 - 08h03

Comme son nom l’indique, le virus de l’hépatite C infecte le foie, entraînant des complications hépatiques telles que cirrhoses puis cancers du foie. Mais pas seulement : les porteurs de ce virus sont aussi plus à risque de développer des complications extra-hépatiques de type infarctus...

Grossesse et pré-éclampsie : les facteurs de risquePublié le 25/08/2010 - 12h47

Autrefois appelée toxémie gravidique, la pré-éclampsie est un état pathologique de la femme enceinte apparaissant après la 20e semaine de grossesse et caractérisé par une hypertension artérielle, une protéinurie (présence de protéines dans les urines) et une prise de poids avec...

Plus d'articles