Hépatite C : êtes-vous infecté ?

Publié par Dr Philippe Presles le Dimanche 02 Juillet 2000 : 02h00
Cette question est essentielle car dans 80% des cas cette maladie devient chronique et potentiellement mortelle par les cirrhoses ou les cancers du foie qu'elle induit à long terme.

Le Ministère de la santé via le CFES (Comité Français d'Education pour la Santé) vient de lancer une grande campagne de dépistage à la recherche des patients encore infectés par le virus de l'hépatite C et qui l'ignorent. En effet, sur les 600.000 personnes qui ont été touchés par cette épidémie, au moins un tiers ne connaissent pas leur statut viral. Pourquoi ? Parce que la maladie est très longtemps silencieuse et qu'elle peut mettre 10 à 20 ans pour évoluer vers une cirrhose, puis vers un cancer du foie.

Qui est concerné ?

Sachant que le virus de l'hépatite C se transmet essentiellement par le sang, les personnes concernées sont :- celles qui ont été transfusées avant 1991 (date de la mise en place du test dans les centres de prélèvement du sang),- les hémodialysés pour leur insuffisance rénale chronique,- les enfants nés de mères porteuses du virus de l'hépatite C,- et les usagers de drogues par voie intraveineuse.

Cette dernière population est potentiellement la plus exposée à l'ignorance de son statut viral, car la contamination s'est fait en dehors d'un contexte hospitalier, à une époque que certains essayent d'oublier dès lors que leur vie est devenue différente. Pourtant ils pourraient bien être rattrapés par leur passé et le but de la campagne publique est d'essayer de les aider à éviter le pire.

Des traitements efficaces

Car il existe maintenant des traitements efficaces qui peuvent éradiquer le virus ou stabiliser l'évolution de la maladie (à base d'Interféron et de Ribavirine). Il convient donc de bien s'informer et de parler de tout épisode à risque, même lointain, à votre médecin. Une simple recherche biologique permettra d'être fixé sur votre cas. Des moyens d'information sont mis à votre disposition :- un centre d'appel : 0 800 845 800- un site Internet : www.sante.gouv.fr (rubrique hépatite C)- un livret : "l'hépatite C – Clinique, prise en charge et conseils aux patients"

En cas de doute, ne restez pas dans l'expectative ! N'attendez pas pour agir. Sachez qu'aujourd'hui l'hépatite C est devenue la première cause de transplantation hépatique en France. L'épidémie risque fort de faire parler encore d'elle pendant les dix prochaines années.

Publié par Dr Philippe Presles le Dimanche 02 Juillet 2000 : 02h00
Source : Campagne du CFES sur l'hépatite C
A lire aussi
Le virus de l’hépatite C n’attaque pas que le foiePublié le 06/10/2015 - 08h03

Comme son nom l’indique, le virus de l’hépatite C infecte le foie, entraînant des complications hépatiques telles que cirrhoses puis cancers du foie. Mais pas seulement : les porteurs de ce virus sont aussi plus à risque de développer des complications extra-hépatiques de type infarctus...

Hépatite C : un nouveau dépistage rapidePublié le 12/04/2016 - 17h04

En France, environ 80 000 personnes seraient infectées par le virus de l’hépatite C sans le savoir et 3 000 personnes en meurent chaque année. Un test rapide, sur le modèle de ce qui existe pour le sida, va faciliter le dépistage.

Hépatite : dépister pour traiter !Publié le 22/01/2007 - 00h00

Qu'il s'agisse de guérir ou de stopper la maladie, la prise en charge des hépatites B et C s'est considérablement améliorée. Reste donc le problème du dépistage, lequel est loin d'être suffisant, ce qui entraîne une rapide transmission des virus des hépatites et des retards de traitement.

Plus d'articles