Fétichistes : nous le sommes tous, un peu, quelque part...

Publié par Dr Catherine Feldman, psychothérapeute le Mardi 08 Juillet 2003 : 02h00
Mis à jour le Mardi 03 Février 2015 : 15h24
-A +A
Dans le domaine de la sexualité au sein d'un couple, le fantasme et l'imaginaire jouent un rôle important. La sexualité ne se manifeste pas seulement à travers la relation génitale entre un homme et une femme (ou de deux partenaires du même sexe). Elle s'exprime aussi à travers différentes formes de jeux, dont le fétichisme fait partie. Celui qui porte sur la lingerie est un des mieux partagé.

La définition la plus académique définit le fétichisme comme « l'utilisation préférentielle, voire exclusive, d'objets inanimés, en général vestimentaires (lingerie féminine par exemple), plus rarement des parties du corps humain (ongles vernis, chevelure), afin de pouvoir obtenir une excitation sexuelle. Selon les cas, le fétiche peut être l'objet unique de la relation sexuelle ou être intégré à une relation avec le partenaire. »

Tous un peu fétichistes quelque part…

Telle femme recherche toute sa vie des hommes dépourvus de pilosité thoracique, tel homme ne tombe amoureux que de femmes plus âgées que lui, tel autre ne désire que les femmes rondes à la poitrine opulente ou aux yeux bleus. Chacun à sa façon manifeste une forme de fétichisme qui le pousse à orienter ses choix sexuels en fonction d'une caractéristique physique ou psychologique particulière. Mais l'éventail des fétichisations possibles ne se limite pas à ces deux composantes.

Les différentes catégories de fétichisme

D'abord analysé sous un angle « médico-légal », le fétichisme, interprété initialement comme une déviation sexuelle, a été classé en 5 catégories. Il existe ainsi des formes de fétichisme portant sur une partie du corps (seins, fesses, pieds…), sur une particularité physique (absence de pilosité, yeux bleus, femme enceinte), sur un objet (sous-vêtements, chaussures…), sur une action (raser les parties génitales) ou une qualité psychique (femme hautaine, homme autoritaire…).

Publié par Dr Catherine Feldman, psychothérapeute le Mardi 08 Juillet 2003 : 02h00
Mis à jour le Mardi 03 Février 2015 : 15h24
A lire aussi
Le plaisir sexuel au masculin Publié le 02/07/2003 - 00h00

Une certitude : le plaisir sexuel de l'homme n'a rien à voir avec celui de la femme. Jouissance, orgasme, tous ces termes parlent de la sexualité heureuse de l'homme, mais parlent-ils de la même chose ? A ce sujet, les hommes sont moins prolixes et leur sexualité (au regard de celle des femmes)...

Plus d'articles