La jalousie, stimulant du désir sexuel ?

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 17 Novembre 2004 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 23 Avril 2014 : 14h52
-A +A
Eléonore n'a plus envie de faire l'amour depuis plus d'un an. Il faut dire que son manque d'élan sexuel a commencé à la naissance de son premier enfant. Et depuis, ça n'est tout simplement pas revenu. Pourtant, le jour où elle découvre que Régis, son mari, a une liaison, elle est tout d'abord effondrée, puis retrouve en quelques jours un désir sexuel très violent, « comme au début » avoue-t-elle !

Un petit manque de désir ?

C'est vrai, la jalousie peut raviver le désir sexuel.

Quand tout à coup l'un des partenaires s'aperçoit que l'autre n'est pas transparent mais une souce potentielle de désir de la part d'une personne extérieure, le partenaire convoité reprend subitement de la valeur.

Que faut-il tirer de ce genre d'observations ? Pas forcément qu'il faut tromper son conjoint s'il manque de désir !

Trouver la bonne dose de jalousie

Simplement, il suffit d'utiliser une légère dose de jalousie à bon escient.

Beaucoup d'hommes adorent voir leur femme se faire belle et danser dans les bras d'un autre homme en tout bien tout honneur. Ils sont heureux de voir que leur partenaire plait, qu'elle est désirable. Cela motive leur propre désir.

De la même manière, la jalousie imaginaire est à utiliser volontairement.

Posez-vous simplement la question : et si mon amoureux (se) était attiré(e) par quelqu'un d'autre. Et si quelqu'un d'autre lui faisait du « rentre dedans » ? Qu'est-ce que je ressentirais ? Cette seule pensée suffit bien souvent pour raviver une flamme légèrement décolorée ! Il ne s'agit pas bien évidemment de se faire du mal, ni de tomber dans une jalousie pathologique, mais juste de voir la réalité en face : aucun être humain n'appartient à un autre.

Être en couple avec vous, c'est un cadeau qu'il (ou elle) vous fait, un très beau cadeau. Et cela, nous avons parfois tendance à l'oublier !

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 17 Novembre 2004 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 23 Avril 2014 : 14h52
A lire aussi
La disponibilité sexuelle n'est pas un dû ! Publié le 01/10/2003 - 00h00

D'après l'étude de Durex (Global Sex Survey réalisée en 2005), les Français font en moyenne l'amour 120 fois par an (soit 2,3 fois par semaine), la moyenne mondiale étant de 103 rapports sexuels par an. Le problème c'est qu'on finit par élever cette moyenne au rang d'une norme, alors qu'il...

Education sexuelle et amoureuse, quels rôles pour les pères ? Publié le 19/06/2015 - 09h19

L’éducation sexuelle était il y a quelques dizaines d’année passée sous silence. Chacun faisait son éducation lui-même. Puis, progressivement, les parents ont commencé à en parler à leurs enfants. Les parents ? Oui, mais surtout les mères qui en ont parlé à leurs filles. Les pères...

Plus d'articles