DHEA et lupus : une liaison avantageuse

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 29 Janvier 2003 : 01h00
-A +A
La DHEA, médiatiquement baptisée « pilule anti-vieillissement » ou « pilule de jouvence », ajoute une corde à son arc. Elle aurait des effets bénéfiques dans le traitement du lupus. Parallèlement à cette hypothèse, la DHEA vient d'être inscrite dans la Pharmacopée française.

Un certain nombre d'arguments cliniques et expérimentaux laissent à penser que la déhydroépiandrostérone, ou DHEA, pourrait exercer un effet bénéfique dans le lupus érythémateux systémique. Cette affection est une maladie rare, auto-immune, touchant surtout les femmes, évoluant par poussées et touchant différents organes en même temps. Certaines lésions sont typiques, notamment dermatologiques et se traduisent par une rougeur du visage touchant le nez, les pommettes et le front (d'où le nom de lupus ou masque de loup). Il existe également des douleurs articulaires au cours de l'évolution de la maladie.

Pour vérifier cette hypothèse une équipe de chercheurs chinois a mené une étude portant sur 120 patientes atteintes d'une forme active de lupus. Ces dernières ont reçu pendant vingt-quatre semaines soit de la DHEA, soit un placebo. L'activité de la maladie n'a visiblement pas été influencée de manière significative par le traitement, mais le nombre de poussées et de complications sérieuses s'est révélé moindre chez les malades ayant reçu la DHEA. L'évaluation globale du lupus effectuée par les patientes elles-mêmes, atteste d'une très nette amélioration.Ces résultats sont certes préliminaires, mais encourageants et appellent une confirmation par d'autres études.

La DHEA entre dans la Pharmacopée française

La célèbre DHEA vient de faire son entrée dans la Pharmacopée française. Cette inscription ne correspond pas à une reconnaissance de son intérêt en thérapeutique, mais décrit officiellement son mode de préparation et surtout de contrôle de qualité et de pureté à l'intention des pharmaciens.L'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS) précise que la DHEA, ou prastérone obtenue par synthèse, est entrée dans ce recueil sous la forme « d'additif n°58 » aux monographies de la Pharmacopée par arrêté du 16 décembre 2002, paru au Journal officiel daté du 11 janvier.A ce jour, aucune demande d'Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) n'a été demandée dans le cadre de la lutte contre le vieillissement. Ainsi, son utilisation n'est pas justifiée en dehors d'essais thérapeutiques ou de situations cliniques particulières jugées au cas par cas. Rappelons également que les préparations magistrales réalisées par le pharmacien sont toujours délivrées sur ordonnance. Aux Etats-Unis, la DHEA a conservé son statut de complément alimentaire.

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 29 Janvier 2003 : 01h00
Source : Chang et coll., Arthritis Rheum., 46 : 2924, 2002.
A lire aussi
Lupus : les progrès dans le traitement de cette maladie auto-immune Publié le 05/07/2016 - 12h23

La prise en charge du lupus a bénéficié ces dernières années de progrès considérables. Le développement de nouveaux médicaments pourrait encore davantage révolutionner le traitement de cette maladie auto-immune. Mais tant qu’ils n’ont pas démontré leur efficacité et que les...

Pilule réhabilitée en cas de lupus Publié le 26/12/2005 - 00h00

Certaines études ayant suggéré une relation entre le lupus et les hormones sexuelles, les médecins évitent de prescrire une pilule contraceptive aux femmes atteintes de lupus érythémateux disséminé stable. Deux nouvelles études démontrent que les oestrogènes n'exacerbent pas les...

La DHEA, une hormone anti-vieillissement ? Publié le 05/11/2007 - 00h00

La DHEA (dehydroepiandrostérone) est une hormone produite à partir du cholestérol qui se transforme ensuite en différentes autres hormones, dont la testostérone et l'oestrogène. Or la synthèse de DHEA diminue naturellement avec l'âge : à 50 ans, son taux est à 50% de ce qu'il était à 20...

Vivre avec la maladie de Verneuil (hidrosadénite) Publié le 19/10/2016 - 14h08

La maladie de Verneuil (hidrosadénite suppurée) se manifeste par des lésions cutanées au niveau des plis du corps. C’est une maladie particulièrement douloureuse et invalidante dans la vie quotidienne, avec un impact socioprofessionnel considérable. À ce jour, la France est seul grand pays...

Plus d'articles