Les cyclistes du Tour de France gagnent 6 ans d’espérance de vie

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 04 Septembre 2013 : 09h28
Mis à jour le Mercredi 04 Septembre 2013 : 09h34

Selon une étude présentée au congrès de la Société européenne de cardiologie qui s’est déroulé à Amsterdam aux Pays-Bas, les cyclistes ont une espérance de vie de 6 ans supérieure à la normale.

 

Un mode de vie sportif

Pour en arriver à ce résultat, le devenir de quelque 786 coureurs français du Tour a été examiné sur la période de 1947 à 2012.

Il apparaît ainsi que le taux de mortalité de ces sportifs de haut niveau est diminué de 41% par rapport à celui des hommes dans la population générale, ce qui se traduit par une augmentation moyenne de 6,3 ans d’espérance de vie.

Plus précisément, la mortalité cardiovasculaire est réduite de 33%, respiratoire de 72% et par cancer de 44%.

Cela dit, les 208 cyclistes de l’étude qui étaient décédés au 1er septembre 2012 l’ont été de causes cancéreuses ou cardiovasculaires pour les deux tiers d’entre eux.

Comment expliquer ce gain d’espérance de vie ?

Les bienfaits santé du sport très certainement, mais aussi le mode de vie en général. Et même en fin de carrière, les anciens sportifs de haut niveau continuent généralement à pratiquer une activité sportive régulière, mais aussi à prendre soin de leur santé (alimentation équilibrée, pas de tabac, pas d’alcool…). Autrement dit, les habitudes de vie saines qui ont été prises en vue des entraînements et des compétitions perdurent toute la vie et ça se voit…

PUB

Quels sont les effets du dopage ?

Si l’on compare les périodes 1950-1960 correspondant à l’époque des amphétamines et 1970-1980 qui correspondent à celle des stéroïdes anabolisants, les taux de mortalité sont similaires. En revanche, il est encore trop tôt pour constater les effets du dopage des vingt dernières années, reposant surtout sur l’usage de l’EPO et des hormones de croissance.

Mais il ne semble a priori pas que l’espérance de vie des athlètes français ait diminué au cours de dernières années.

En pratique, on retiendra que l’on a beaucoup à y gagner en adoptant tout au long de sa vie une bonne hygiène de vie : alimentation équilibrée, activité physique régulière, pas de tabac, d’alcool ni d’autres drogues…

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 04 Septembre 2013 : 09h28
Mis à jour le Mercredi 04 Septembre 2013 : 09h34
Source : Le Parisien, 3 septembre 2013.
PUB
PUB
A lire aussi
Les Français vont bien, mais ne se surveillent pas assezPublié le 28/09/2009 - 00h00

Les Francais affichent un état de santé plutôt bon, mais avec un bémol important : la mortalité "évitable" des moins de 65 ans reste l'une des plus élevée de l'Union européenne. Les disparités d'espérance de vie demeurent entre hommes et femmes, mais aussi entre groupes sociaux et...

Plus d'articles