La consultation anti-âge, c'est quoi exactement ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le 13/08/2007 - 02h00
-A +A

L'objectif de la médecine anti-âge est l'amélioration de la qualité de vie, bien plus que l'allongement de sa durée. Si l'idée vous tente, sachez que vous serez le principal acteur de votre santé. Le médecin anti-âge ne sera là que pour guider la rééducation de votre corps.

PUB

La médecine anti-âge n'est pas un traitement miracle contre les effets du temps. Elle vise à dépister et à traiter les maladies avant qu'elles ne se déclarent. Mais pour cela, le candidat à la consultation anti-âge joue un rôle très actif. C'est lui qui prend son mode de vie en main, de façon à le corriger pour améliorer son bien-être.Concrètement, la consultation anti-âge se déroule en deux temps.

Première étape, première consultation anti-âge

Le médecin commence par un interrogatoire très complet concernant les habitudes alimentaires et le mode de vie : histoire nutritionnelle, état hormonal, différents symptômes, antécédents familiaux, etc.Il procède ensuite à un examen clinique poussé : rapport masse grasse/masse maigre, force musculaire, exploration de la fonction respiratoire, vitesse de réaction musculaire, examen cardiovasculaire, bilan cognitif...Il prescrit un bilan biologique orienté par l'interrogatoire et l'examen clinique et les possibles dysfonctionnements qu'ils font pressentir.

Deuxième étape de la consultation anti-âge

Au regard des premiers bilans, le médecin cherche à rééduquer l'organisme en commençant par les méthodes les plus naturelles possibles.Il fera le point sur tous les paramètres examinés, expliquera au patient l'alimentation la plus adaptée à son état de santé et tentera de combler tous les déficits. Si les moyens naturels employés en première intention : régime alimentaire orienté, modifications du mode de vie (sommeil, tabac, alcool, activité physique...) se révèlent insuffisants, on recourt à des compléments nutritionnels judicieusement dosés en vitamines et minéraux antioxydants et/ou un supplément en oméga-3. En dernier recours, un complément hormonal ciblé peut être proposé.Bien entendu, si un problème de santé est détecté lors des bilans, un traitement spécifique est mis en place, lequel est alors pris en charge par la Sécurité sociale.A lire"La médecine anti-âge", Dr Catherine de Goursac, éditions Ellébore.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le 13/08/2007 - 02h00
Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Les débuts de la médecine anti-âge Mis à jour le 03/11/2005 - 01h00

La médecine anti-âge existe depuis peu. Son but est d'essayer de prévenir les effets de l'âge alors même que les gens sont encore en bonne santé. La correction des déficits en vitamines, oligoéléments et hormones est à la base de sa pratique. Les rec...

Homme : Le bilan de la cinquantaine Mis à jour le 27/10/2008 - 01h00

Même bien portant et sans trouble apparent, passé la cinquantaine , un homme doit se soumettre à un bilan médical complet. L'objectif n'est pas d'inquiéter mais inversement de rassurer et de prévenir certaines affections qui, avec l'âge, sont plus pr...

DHEA, le miroir aux alouettes Mis à jour le 24/04/2002 - 02h00

Considérée comme un traitement miracle capable d'enrayer les mécanismes du vieillissement, la DHEA a suscité bien des espoirs et des envies depuis sa découverte par le Pr. Beaulieu. A l'heure des premiers bilans, il se pourrait pourtant bien que le m...

Plus d'articles