Comment pratiquer la marche rapide ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le 21/07/2014 - 09h31
-A +A

La marche est l’activité physique la plus naturelle et la plus simple. Sans contre-indication, elle est accessible à tous.

Dans sa version rapide, également dite marche sportive, voici quelques conseils pour bien débuter et profiter des bienfaits de ce sport d’endurance.

La marche rapide, c’est quoi exactement ?

Tout est question de rythme. On parle de marche rapide lorsqu’elle s’effectue à 6-8 km/h, ce qui revient à parcourir 1,5 à 2 km en un quart d’heure. Et c’est à cette vitesse que la marche est considérée comme un sport.

Au-delà, c’est la marche athlétique, qui peut aller jusqu’à 15 km/h en compétition. Mais à un tel rythme, la marche n’est plus naturelle, elle fait appel à une gestuelle différente.

En deçà, la marche normale se pratique entre 5 et 6 km/h, la marche lente en dessous de 5 km/h et entre les deux la randonnée pédestre à la vitesse de 4-5 km/h. 

La marche rapide, un « vrai » sport bénéfique à la santé

L’avantage de la marche rapide par rapport à la course à pied est qu’il n’y a pas de choc. On protège ainsi ses articulations des vibrations. 

La marche est une activité complète bénéfique à la santé.
Selon l’allure, elle mobilise plus ou moins l'ensemble de l'organisme. La marche rapide met en jeu les systèmes cardiorespiratoires, musculaires et articulaires. Elle stimule notamment la circulation sanguine dans les membres inférieurs et renforce le muscle cardiaque. À un rythme soutenu, le système respiratoire travaille beaucoup.
Du côté renforcement musculaire, ce sont surtout les cuisses et les fessiers qui sont sollicités, mais la sangle abdominale est également mobilisée.
Et si l’on s’équipe de bâtons (marche nordique), la partie haute du corps est alors aussi fortement impliquée.

La marche rapide, un bon sport pour maigrir ?
Comme tous les sports, la marche rapide va vous muscler, mais aussi vous aider à brûler plus de calories. À 6-8 km/h, comptez dépenser 250 calories par heure de marche. La condition est donc de pratiquer régulièrement en faisant des séances suffisamment longues et fréquentes (plusieurs fois par semaine) et d’intégrer cette activité physique dans un programme global de perte de poids.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le 21/07/2014 - 09h31

http://marchons.com/, http://www.cybermarcheur.com/.

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
Le-Mutant-d-Hi…

Comment pratiquer la marche rapide lorsqu'on est incapable de mémoriser à quelques mètres devant soi?
En effet, si je cours la tête droite, ce qui serait une excellente chose pour moi, je ne vois pas les défauts de la chaussée. Et, dans mon quartier, c'est très important. Essayez donc de pratiquer cette activite dans des rues où la Saur et GDF sont passées et repassées.

Pour le reste, j'ai l'impression qu'il n'y pas de grandes différences entre la course lente alternée avec la marche que je pratique régulièrement:
- Faire mes exercices avant et après, utiliser une paire de chaussures uniquement destinée à l'activité physique.
Pour ce qui est de lever la tête, j'ai peur de ne pas voir où je mets les pieds. Comment se battre contre ce réflexe?

PUB
A lire aussi
Prêt pour la course à pied ? Testez-vous en 10 étapes Mis à jour le 23/08/2016 - 15h20

Vous êtes décidé : vous relevez le défi du prochain marathon de Paris. Quant au trail de l’Ultra Tour des 4 Massifs, vous en serez aussi ! Mais pour faire partie des huit millions de Français qui pratiquent la course à pied ou " footing " au moins qu...

Plus d'articles