Longue vie aux diabétiques marcheurs

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 21 Août 2003 : 02h00
Mis à jour le Mardi 09 Septembre 2003 : 02h00
-A +A
Toute activité physique, même minime, se révèle bénéfique aux personnes diabétiques. A titre d'exemple, dès deux heures de marche par semaine, la mortalité diminue de 40% !

Jusqu'à présent, l'exercice physique était connu pour exercer des effets préventifs vis-à-vis des maladies cardiovasculaires et du diabète. Mais rien n'avait été démontré quant à son action une fois la maladie installée. C'est aujourd'hui chose faite grâce à cette étude américaine conduite auprès de plus de 3.000 patients diabétiques adultes.Grâce à une enquête et à un suivi régulier de ces sujets, les auteurs ont recueilli nombre d'informations sur leur mode vie et plus précisément sur leurs activités physiques.

Rien ne sert de courir, un vieil adage indémodable

En effet, rien que deux heures de marche par semaine permettent à un diabétique de diminuer son risque de mortalité de 40%, comparé à quelqu'un qui se déplace moins. Le risque de décès cardiovasculaire est également diminué de l'ordre de 34%.Bien entendu, tout effort supplémentaire sera récompensé, puisque trois à quatre heures se traduisent par un risque moindre de mortalité de 54%.

Au final, convaincre un diabétique de marcher un total de deux heures par semaine, permet d'éviter un décès par an pour 61 patients.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 21 Août 2003 : 02h00
Mis à jour le Mardi 09 Septembre 2003 : 02h00
Source : Archives of Internal Medicine, 163 (12) : 1440-1447, 2003.
A lire aussi
Activité physique : indicateur de santé Publié le 27/03/2006 - 00h00

La sédentarité est l'un des facteurs de risque des nombreuses pathologies telles que les maladies cardiovasculaires, le diabète, l'obésité, l'hypertension ou encore certains cancers. Cette raison est-elle suffisante pour motiver les Français à bouger et à respecter les recommandations selon...

Plus d'articles