Cellulite et tissu adipeux

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 25 Février 2002 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 05 Août 2009 : 02h00
-A +A
Le suffixe "ite"; en termes médicaux, signifie "inflammation". Le terme de "cellulite" est impropre car il ne s'agit pas vraiment d'une inflammation des cellules. Néanmoins, il définit le cauchemar de bien des femmes : c'est elles qui en sont les principales victimes.

La cellulite est une déformation disgracieuse du tissu adipeux sous-cutané, situé juste en dessous de la peau, d'où le nom familier de ''peau d'orange''. Plutôt que d'être bien plate et lisse comme il se doit, la peau gondole plus ou moins (selon le stade de la cellulite), formant comme des cratères, eux aussi plus ou moins importants. Tout cela n'est pas réjouissant, encore moins sexy ! La cellulite s'installe de préférence sur les cuisses et les fesses, sur le ventre également mais elle peut se loger aussi ailleurs, sur les bras, les seins, le ventre. En fait, partout où il y a du tissu adipeux.

Tissu adipeux

Le tissu adipeux est constitué de cellules appelées "adipocytes", dont la fonction est de stocker les lipides (gras).Selon les circonstances de la vie, hérédité, grossesse, prise de poids, ces adipocytes se multiplient et se remplissent.Il est réparti sur presque l'ensemble du corps (le crâne en est exempt) mais très inégalement : il n'y en a presque pas sur les mains, les avant-jambes, par exemple mais beaucoup sur les cuisses féminines et les torses masculins. En effet, la répartition du tissu adipeux est différente selon les sexes : la parité n'existe pas dans ce domaine. Cette différence s'installe à la puberté, sous l'influence des hormones sexuelles sécrétées alors. La testostérone, hormone mâle, localise la graisse sur le haut du corps tandis que les oestrogènes, hormones féminines, la font s'ancrer sur le bas. Chez les messieurs, le tissu adipeux représente 12 % environ de leur poids normal. Il est installé surtout sur le buste (cou, épaules, poitrine et première partie du ventre). Sur les fesses et les cuisses, ils bénéficient seulement d'une fine couche de graisse.Chez les femmes, c'est plutôt le contraire. Elles sont normalement, physiologiquement, deux fois plus grasses qu'un homme. Le tissu adipeux représente environ 25 % environ de leur poids normal. La majeure partie est répartie sur le bas du corps : fesses, hanches, cuisses sont les lieux qui en sont les mieux fournis.Cette localisation répond aussi - qu'on le veuille ou non ! - à des caractères ethniques. Ainsi les femmes du pourtour du Bassin Méditerranéen ont plus souvent les hanches en amphore tandis que les femmes des pays du Nord sont plus longilignes.

Pourquoi les femmes sont-elles plus grasses que les hommes ?

La nature l'a décidé ainsi. Et à cela, on ne peut rien. Le tissu adipeux, qu'il soit masculin ou féminin, est le réservoir d'énergie de l'organisme.Les femmes sont constituées avant tout pour donner la vie et perpétuer l'espèce humaine. Cette fonction exige de l'énergie physique : il faut environ 80 000 Calories pour fabriquer un enfant. C'est pourquoi, depuis le temps des cavernes et même avant, elles sont équipées pour posséder de grandes réserves d'énergie, donc de tissu adipeux, afin de pouvoir non seulement mettre au monde mais aussi nourrir des petits en toutes circonstances, même en cas de famine.La graisse stockée dans le tissu adipeux des cuisses et les fesses reste toujours la plus résistante, la plus difficile à mobiliser. Celle (des hommes) logée en haut s'évacue beaucoup plus vite. Pourquoi ? Parce que tandis que les femmes fabriquaient et allaitaient des enfants, les hommes allaient chasser le mammouth pour nourrir leur famille. Et pour courir après la bestiole, ils avaient besoin d'une énergie immédiate. Le fait que les femmes procréent quand elles veulent, qu'elles puissent nourrir leurs bébés au biberon et que les messieurs ne chassent plus que dans des bureaux n'a changé en rien leur physiologie, ni l'importance de leur graisse respective, ni sa répartition.

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 25 Février 2002 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 05 Août 2009 : 02h00
A lire aussi
Cellulite ou gras en trop ? Publié le 03/03/2014 - 07h30

Dans quelques semaines, il va falloir se déshabiller et penser au maillot de bains des vacances.C’est alors que l’on va affronter le spectacle de bourrelets antipathiques ruineurs de moral et cette affreuse cellulite que l'on aimerait tant cacher !Bourrelets, cellulite : comment faire la...

Le tissu adipeux Publié le 25/02/2002 - 00h00

Le tissu adipeux, c'est le gras, celui qui fait des bourrelets, contre lequel on lutte mais qui a aussi son utilité.

Les dessous de la cellulite Publié le 15/10/2007 - 00h00

Très peu de femmes sont épargnées par la cellulite, qui se manifeste par la redoutable « peau d'orange ». Il n'y a pas de mystère, il faut réagir dès qu'elle commence à s'installer. Entrez dans les coulisses des cellules graisseuses et découvrez comment ces amas inesthétiques de cellulite...

Plus d'articles