Cancer du poumon et tabac : les femmes trinquent !

Publié par Dr Agnès Lara le Mercredi 24 Avril 2002 : 02h00
-A +A
Une grande étude épidémiologique sur le cancer du poumon vient d'être rendue publique. Elle montre que les femmes sont de plus en plus touchées par ce cancer, autrefois typiquement masculin.
La consommation de tabac a fait progresser le nombre de cas de cancer du poumon de 75% en 20 ans...
Plus sensibles que les hommes aux effets toxiques du tabac, la maladie atteint les femmes plus jeunes et pour une moindre consommation de tabac.

La plus grande étude épidémiologique jamais réalisée en France dans le domaine de la pneumologie, « KPB 2000 », vient d'être rendue publique. L'étude a comptabilisé la totalité des cas de cancer du poumon enregistrés en France entre le 1er janvier 2000 et le 31 décembre 2000 : 5 667 nouveaux cas ont été enregistrés.

Le cancer du poumon se féminise dangereusement

Alors que 11% seulement des cas étaient des cancers féminins lors de la précédente étude en 1993, KPB 2000 fait état de 16%. Une féminisation qui se retrouve au niveau mondial.Aux Etats-Unis par exemple, la mortalité par cancer du poumon chez la femme a dépassé celle due au cancer du sein. Si l'on regarde la progression de la maladie au cours des 20 dernières années, on constate que le nombre de cas a augmenté de 75% chez les femmes, contre seulement 20% chez les hommes !

Résistance à la maladie : les femmes plus sensibles que les hommes

Il semblerait aussi que les femmes aient une plus grande sensibilité au tabac. Selon le docteur François Blanchon, pneumologue à l'hôpital de Meaux en Seine-et-Marne, « Il semble que les femmes aient moins besoin de fumer, et moins longtemps pour être touchées, probablement en raison d'une vulnérabilité biologique ou génétique plus grande que les hommes aux effets toxiques du tabac. » Cela se traduit par une proportion plus importante de malades jeunes (moins de 50 ans) chez les femmes (20% contre seulement 12,7% chez les hommes). Elles sont également atteintes plus tôt par rapport à la quantité de tabac consommée : il faut en moyenne 290 kilos de tabac à une femme pour développer un cancer du poumon, alors qu'il en faut 350 à un homme. Les femmes sont aussi plus sensibles au tabagisme passif, puisque 32,3% des malades sont non fumeuses. Par comparaison, ce chiffre n'est que de 2,5% chez les hommes.

Publié par Dr Agnès Lara le Mercredi 24 Avril 2002 : 02h00
Source : " Cancer du poumon : coup de tabac sur les femmes ". Egora.fr, site des professionnels de santé.
A lire aussi
Survivre au cancer du poumon : la piste du scanner spiralé Publié le 16/01/2006 - 00h00

Pourquoi le cancer du poumon reste-t-il le plus meurtrier ? Face à l'impuissance des traitements, quels sont les moyens de diagnostic ? Une radiographie annuelle du thorax permet-elle un dépistage précoce ? Si oui, pourquoi le nombre de décès ne diminue-t-il pas ? Quelle est la place du scanner...

Plus d'articles