Le cancer du poumon frappe désormais les femmes jeunes

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 21 Décembre 2001 : 01h00
-A +A
Il y a une trentaine d'années, les étudiants en médecine apprenaient que le cancer du poumon touchait essentiellement l'homme, habituellement entre 55 et 70 ans.
Aujourd'hui, force est malheureusement de constater que le cancer du poumon atteint de plus en plus de femmes, et des femmes de plus en plus jeunes.

Ce cancer a connu une importante évolution avec deux faits marquants :

  • l'abaissement de l'âge moyen (il n'est malheureusement plus exceptionnel de diagnostiquer un cancer du poumon chez un individu de moins de 40 ans, avec déjà 20 années de tabagisme derrière lui) ;
  • la féminisation de ce cancer.

Selon une étude norvégienne, dans ce pays, les décès par cancer du poumon touchent désormais davantage les femmes que les hommes dans les tranches d'âge de moins de 50 ans. De plus, le taux de mortalité par cancer du poumon chez les Norvégiennes est parmi les plus élevés en Europe.

En Norvège, si le taux de mortalité par cancer du poumon chez les hommes a atteint un pic dans les années 1991-1995, il est toujours en progression pour les femmes. Ceci est la conséquence directe du fait que les hommes étaient autrefois de loin plus nombreux à fumer que les femmes, alors qu'aujourd'hui, les jeunes filles fument davantage que les garçons.Parmi les hommes dans leur cinquième décennie, le nombre de ceux qui fument est en régression dans l'ensemble des régions du pays. En revanche, pour les femmes, il est en augmentation dans certaines régions.

Plus dangereux chez les femmes

Les auteurs de cette étude précisent également qu'il existe des preuves montrant que le risque de développer un cancer du poumon imputable au tabagisme est plus important chez les femmes que chez les hommes. Comme cela a été démontré pour les risques liés à l'alcool, la femme serait donc également plus fragile que l'homme face aux risques induits par le tabagisme.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 21 Décembre 2001 : 01h00
Source : CFES, novembre 2001.
A lire aussi
Le petit fumeur ferait mieux d'arrêter aussi ! Publié le 14/11/2005 - 00h00

Vous fumez ? Non, juste deux ou trois cigarettes par jour. Aujourd'hui encore, les personnes qui fument très peu quotidiennement, sont à peine considérées comme des fumeurs. Pourtant, les risques pour la santé existent dès une à quatre cigarettes.

Les Français se portent bien Publié le 18/02/2002 - 00h00

La santé des Français est bonne bien que des inégalités persistent. Ce sont les conclusions du rapport du Haut Comité à la Santé Publique (HCSP) parues au début du mois de février 2002....

Cholestérol et infarctus : les femmes aussi ! Publié le 01/11/2004 - 00h00

Dans une cinquantaine de pays, plus de 15.000 patients ayant fait un infarctus ont été suivis dans une grande étude. Il en ressort que le cholestérol est de très loin le facteur de risque N°1 et que les femmes sont également concernées.

Plus d'articles