Brûlures

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 06 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 03 Juillet 2014 : 12h29
-A +A

Différentes lésions de la peau résultent du contact avec une source de chaleur excessive.

Que la cause soit l'eau bouillante, le feu, le soleil, un produit chimique (eau de Javel, essence, abrasif pour les toilettes, etc.), l'électricité ou le frottement prolongé, c'est en évaluant le degré de profondeur de la brûlure, sa superficie et sa localisation que vous saurez agir de façon appropriée. Si elle n'est pas trop sérieuse, elle peut être traitée à la maison.

Brûlures : Comprendre

On peut souvent déterminer la gravité de la brûlure d'après la cause et la surface atteinte.

Par exemple, une explosion au gaz dégage une chaleur intense, mais de courte durée : la brûlure sera probablement superficielle. Par contre, une personne dont les vêtements ont pris feu aura vraisemblablement des brûlures plus sérieuses.

Brûlures du 1er degré

  • la peau est rouge, sensible et douloureuse ;
  • l'exemple typique est le coup de soleil ;
  • la peau conserve toutes ses défenses et guérit en deux jours.

Brûlures du 2ème degré

  • elles causent des ampoules et une douleur intense ;
  • les plus superficielles guérissent en deux semaines environ sans laisser de cicatrice ;
  • les plus profondes mettent de 15 à 20 jours à guérir et laissent une cicatrice ;
  • une greffe peut être nécessaire si la surface brûlée est importante.

Brûlures du 3ème degré

  • la peau est d'apparence cartonnée, blanchâtre, noire ou calcinée ;
  • il n'y a pas d'ampoules ;
  • ces brûlures ne causent aucune douleur, car les terminaisons nerveuses sont détruites ;
  • elles exigent une greffe.

Brûlures : Conseils pratiques

Refroidir et nettoyer immédiatement.

Sinon la brûlure risque de s'aggraver, car l'agent chimique continue de détruire les tissus. De plus, l'eau froide soulage la douleur.

  • 1er degré : en utilisant de l'eau froide (mais non glacée), laissez couler le robinet, immergez ou appliquez une compresse mouillée jusqu'à diminution de la douleur. Savonnez délicatement et rincez. Laissez à l'air libre.
  • 2e degré : procédez comme pour une brûlure du 1er degré. Mal nettoyée, une brûlure du 2e degré superficielle peut se transformer en une brûlure du 2e degré profonde. Si possible, élevez la zone brûlée : cela réduit l'oedème et la douleur. Prenez un analgésique et recouvrez la plaie d'une gaze ou d'un grand pansement pour empêcher le contact avec l'air.
  • 3e degré : savonnez, puis rincez pendant au moins 10 minutes sous l'eau courante fraîche. Plus vous effectuez ce premier nettoyage rapidement, plus vous améliorez le pronostic. Amenez le brûlé chez le médecin ou contactez les urgences.

Garder la plaie propre.

Dans les jours qui suivent, il importe de prévenir l'infection et de favoriser la cicatrisation. Lavez de trois à quatre fois par jour jusqu'à cicatrisation complète. Vous pouvez appliquer un onguent antibiotique, mais ce n'est pas indispensable. Une crème à base de vitamine E peut être utilisée bien que son efficacité ne soit pas prouvée scientifiquement.

Laisser la plaie à l'air libre.

Après deux ou trois jours, enlevez la gaze ou le pansement, car la guérison est toujours plus rapide quand la plaie n'est pas couverte.

Ne pas appliquer de glace ou d'eau glacée.

Cela aggrave la destruction des tissus.

Éviter d'appliquer des corps gras.

Huile, beurre, lait ou cold cream aggravent la brûlure dans les premières minutes en maintenant la lésion à une température élevée et, dans les jours qui suivent, entraînent la multiplication des microbes.

Ne pas crever les ampoules.

Sauf si elles vous gênent dans vos mouvements, laissez les ampoules intactes ; elles constituent un milieu stérile à respecter et elles se videront d'elles-mêmes assez rapidement.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 06 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 03 Juillet 2014 : 12h29
Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2001.
A lire aussi
Plaies et cicatrisation : tout savoir Publié le 26/05/2014 - 07h19

Autrefois signes bienvenus des accidents de la vie, les plaies aujourd’hui doivent être réparées, vite… et bien ! De la connaissance du processus de cicatrisation, sont nées des solutions de réparation très techniques.

Petits bobos : les gestes essentiels Publié le 14/07/2004 - 00h00

Bosse, plaie, écharde, brûlure... comment réagir, que faut-il faire et ne pas faire ? Connaître les gestes essentiels anti-bobos est important pour soulager rapidement, ne pas commettre d'impair et rassurer son enfant encore sous le choc.

Plus d'articles