Asthme et allergies en montée galopante

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 30 Avril 2003 : 02h00
-A +A
Les maladies allergiques explosent, elles sont désormais classées par l'OMS au 4e rang des priorités de santé publique. La Journée Mondiale de l'Asthme, qui aura lieu le 6 mai, sera l'occasion d'actions d'information et de sensibilisation auprès des patients, notamment sur l'importance du dépistage et du traitement. Parallèlement, une BD consacrée à l'asthme chez l'enfant est publiée.

En une décennie, la fréquence des allergies a doublé. Selon les estimations, plus de 12 millions de Français seraient aujourd'hui concernés par l'asthme et les allergies, soit plus de 20% de la population !

Asthme et allergies, des manifestions indissociables

Il est prouvé que les mécanismes immunologiques intervenant dans l'asthme et les allergies sont semblables.Le développement des maladies allergiques est une des principales causes de survenue de l'asthme. Elles précèdent souvent cette dernière affection sous la forme d'allergies cutanées (eczéma, urticaires…), de manifestation au niveau de la sphère ORL (rhinites…) ou des yeux (conjonctivites).Les causes d'asthme allergique sont nombreuses : rhinites allergiques (pollens, environnement…), allergies alimentaires, allergies aux venins d'hyménoptères, allergies médicamenteuses, allergies de contact (métaux, parfums…).

Il est donc extrêmement important de détecter précocement les allergies et leurs causes, puis de les traiter et d'évincer les allergènes. L'objectif est d'anticiper la survenue de crises sévères, d'éviter l'aggravation et de préserver le capital respiratoire.Il faut savoir qu'un enfant dont les deux parents sont allergiques présente un risque de 70 à 80% de l'être aussi. Si seul un des parents l'est, ce risque est de 30 à 50%.Il existe un bilan allergologique performant comprenant des tests cutanés et des mesures du souffle.

Une BD pour appréhender l'asthme chez l'enfant : à lire en famille

« La revanche du scorpion » sera publiée par les éditions Narratives à l'occasion de cette Journée mondiale de l'asthme. Elle a été conçue pour dédramatiser cette pathologie qui, dans certains cas, se manifeste par des signes graves et nécessite un suivi médical spécialisé et rapproché. Réalisée sous l'égide de deux spécialistes de médecine, cet ouvrage répond de manière ludique, mais néanmoins précise, aux questions que se posent les enfants et leurs parents. Pour aller plus loin dans la connaissance de la maladie et de ses traitements, quatre pages d'explications détaillées viennent en fin d'album compléter les aventures des héros de l'histoire (Zoé, son copain Titouan, ses parents et les médecins de l'an 3000). Les lecteurs y trouveront notamment toutes les consignes à observer en cas de crise, en fonction de la gravité des symptômes. Il s'agit d'un outil pédagogique à lire en famille.

Pour le Dr Luc Réfabert, Pneumo-Pédiatre, responsable de l'école de l'asthme et consultant dans les services de Pneumologie et d'Allergologie, « c'est en soignant correctement un asthme chez l'enfant que l'on a toutes les chances de réduire le risque de réapparition à l'âge adulte et d'en atténuer la gravité. »

« La revanche du scorpion », éditions Narratives, 26 pages, 10 euros. Disponible sur http://www.narratives.frrenseignements au 01.43.67.73.40.

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 30 Avril 2003 : 02h00
Source : Communiqué de presse du Syndicat National des Allergologistes Français, 18 avril 2003.
A lire aussi
Et si c’était une allergie ? Les signes qui doivent vous alerter Publié le 17/03/2016 - 09h36

L’allergie sous toutes ses formes (allergie respiratoire, asthme, allergie alimentaire, allergie cutanée) est une maladie en forte progression. Améliorer le diagnostic est un enjeu prioritaire. Pour l’allergique, cela passe par reconnaitre les premiers signes, car comme le précise Christine...

Allergie : la rhinite s'estompe avec le temps Publié le 02/01/2007 - 00h00

Les sujets allergiques ont un espoir de voir leurs épisodes de rhinite s'espacer avec le temps. En effet, la fréquence de cette maladie chronique diminue avec l'avancée en âge. Parallèlement, l'asthme est un prédictif de rhinite, tout comme les antécédents familiaux.

Plus d'articles