Les ados plus rapidement " accros " au tabac

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 19 Février 2003 : 01h00
-A +A
La dépendance à la nicotine s'installe bien plus rapidement chez les ados que chez les adultes. Quelques jours suffisent. De plus, une très faible quantité de tabac crée cette dépendance.

La plupart des fumeurs sont devenus dépendants au tabac dès leur adolescence. Mais l'adolescence, en dehors du fait qu'il s'agit de la période où, pour de nombreuses raisons psychologiques, on aime goûter à certains plaisirs, est-elle en soi une période propice à la création d'une dépendance nicotinique et si oui, dans quelles conditions ?

Pour répondre à cette difficile question, 679 jeunes américains âgés de 12-13 ans ont été interrogés trois fois et suivis durant 30 mois.

  • 332 lycéens ont fumé, au moins une fois ;
  • 40 % d'entre eux ont développé une dépendance nicotinique définie dans cette étude par l'apparition d'au moins un symptôme parmi ceux, tout à fait classiques, que sont l'en vie très forte de fumer, la difficulté à s'arrêter de fumer, l'irritabilité ou l'anxiété en cas d'impossibilité de fumer…
  • cette dépendance nicotinique s'est installée très vite chez les filles et moins vite chez les garçons.

Quelques jours peuvent suffire à rendre un adolescent dépendant à la nicotine

Les auteurs insistent sur deux informations relativement nouvelles.

  • Tout d'abord sur la rapidité à laquelle la dépendance nicotinique peut s'installer chez un jeune adolescent, en quelques jours seulement !
  • Ensuite sur la faible quantité de tabac pouvant suffire à créer cette dépendance.

Les auteurs insistent sur deux informations relativement nouvelles.

Le conseil personnalisé est particulièrement efficace

Néanmoins, ayant reçu un conseil adapté lors de chacun des trois entretiens individuels de cette étude, parmi les 332 jeunes qui fumaient au début, 75 seulement fumaient encore lors du troisième entretien. Si cette étude témoigne de la vulnérabilité des pré-adolescents face au tabac, elle démontre aussi qu'un conseil personnalisé permet d'en sortir plus de 3 sur 4 du piège nicotinique.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 19 Février 2003 : 01h00
Source : J.R DiFranza et coll., Development of symptoms of tobacco dependance in youths : 30 month follow-up data from DANDY study. Tobacco Control, 11 : 228-235, 2002.
A lire aussi
Je ne fumerai jamais plus en voiture en présence de mon enfant Publié le 02/02/2009 - 00h00

Un non-fumeur peut-il devenir dépendant au tabac ? Cette question n'est pas aussi farfelue qu'il y parait. La réponse étant affirmative, elle est même dramatique. De plus, ce sont les enfants les plus à risque de devenir dépendants à la fumée de leurs parents, alors qu'ils n'ont jamais...

Le tabac : c'est décidé, j'arrête ! Publié le 14/07/2000 - 00h00

Le tabac est à l'origine de nombreuses pathologies, dont le redoutable cancer du poumon. Une fois que votre décision d'arrêter de fumer est prise, ou pour vous aider à la prendre, n'hésitez pas à consulter votre médecin ou votre pharmacien qui évalueront avec vous votre niveau de dépendance...

Plus d'articles