" Quand les parents fument, les ados clopent "

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 27 Août 2002 : 02h00
-A +A
Plus un adolescent est entouré de fumeurs, plus il a de risque de devenir fumeur à son tour.

Un tiers des Français de 15 à 19 ans déclarent fumer régulièrement. Mais à côté des facteurs sociaux, comportementaux, psychologiques et biologiques connus pour influencer un adolescent à fumer, il existe peu de données sur le passage de l'état non-fumeur, à celui de fumeur occasionnel, intermittent, puis régulier.Plus de 20.700 lycéens ont été interrogés sur leurs conditions familiales et sociales afin de déterminer les facteurs susceptibles de conduire un jeune à un stade de fumeur régulier.

Le facteur le plus prédictif de la progression vers une consommation régulière de cigarettes est un entourage composé de fumeurs. Le risque pour un ado de passer du stade fumeur occasionnel à celui de fumeur intermittent est multiplié par six, s'il a au moins deux amis fumeurs. Le risque est multiplié par dix pour le passage d'un état de fumeur intermittent à régulier. Par ailleurs, un entourage tabagique familial augmente de 26% la proportion d'ados fumeurs. Une jeune fille ayant une mère fumeuse, augmente son risque de fumer à son tour de 36% !

Autre facteur de risque : encore et toujours l'alcool

La consommation d'alcool chez les jeunes, au moins deux fois par semaine, multiplie par neuf le risque de débuter la cigarette. De plus, les fumeurs réguliers sont 4 fois plus nombreux dans les groupes de jeunes consommant de l'alcool.Cette analyse révèle également un risque accru chez les jeunes affectés par un rejet de l'école, et inversement, un moindre risque lorsque les liens familiaux sont étroits.

Les principaux facteurs prédictifs étant déterminés, il est possible de repérer les jeunes risquant de devenir dépendant de la cigarette et d'entreprendre une prévention ciblée et renforcée. Ce sont des ados fumeurs occasionnels, consommateurs d'alcool et entourés d'amis fumeurs.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 27 Août 2002 : 02h00
Source : Journal of Consulting Clinical Psychology, 70 (4) : 998-1009.
A lire aussi
Fumer du cannabis diminue le QI des ados Publié le 29/08/2012 - 11h10

Selon cette étude néo-zélandaise, fumer du cannabis avant l’âge de 18 ans diminue le QI de façon irréversible. De tels dommages sur le long terme sont liés au fait qu’ils surviennent durant l’enfance et l’adolescence, sur un cerveau qui est encore en développement et qui est donc...

Ados : ils boivent trop ! Publié le 29/12/2010 - 09h49

Nous, les adultes, buvons moins, 10 litres d'alcool pur par an et par habitant, contre 17,7 litres en 1961. Mais nos jeunes ont pris la relève. Ils s’alcoolisent de plus en plus tôt, moins régulièrement, mais dans des quantités plus importantes. S’il rentre complètement saoul, faut-il...

Plus d'articles