5 questions pour détecter les troubles alimentaires

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 22 Octobre 2002 : 02h00
-A +A
Basé sur cinq questions, un outil permettant de détecter les troubles de l'alimentation, dont la boulimie et l'anorexie, vient d'être validé en médecine générale. Bref, simple et facile à mémoriser, il devrait faciliter le dépistage et donc le traitement de ces patients.

Ce questionnaire, appelé SCOFF, est un outil simple et efficace pour détecter les troubles de l'alimentation et faciliter leur prise en charge. Validé dans une population clinique puis chez des étudiants, il vient récemment de faire ses preuves en médecine générale.

5 questions

1- Vous êtes vous déjà fait vomir parce que vous ne vous sentiez pas bien « l'estomac plein » ?2- Craignez-vous d'avoir perdu le contrôle des quantités que vous mangez ?3- Avez-vous récemment perdu plus de 6 kilos en mois de trois mois ?4- Pensez-vous que vous êtes trop gros(se) alors que les autres vous considèrent comme trop mince ?5- Diriez-vous que la nourriture est quelque chose qui occupe une place dominante dans votre vie ?Deux réponses positives ou plus à l'une de ces cinq questions révèlent un trouble et donc la nécessité de mettre en place un traitement adapté. Testé sur une population féminine, ce questionnaire s'est révélé très efficace en dépistant 85% des troubles alimentaires, tant dans le domaine de la boulimie que de l'anorexie.

Des troubles à prendre très au sérieux et à traiter rapidement

L'adolescence est une étape très particulière de la vie. C'est le moment où le jeune quitte l'enfance pour entrer dans le monde des adultes. Durant cette période, des troubles peuvent survenir et perturber notamment le comportement alimentaire : anorexie (refus de manger), ou au contraire, boulimie. Ces deux attitudes opposées témoignent d'un mal-être, elles traduisent des problèmes d'ordre psychologique qui doivent être pris très au sérieux et soignés rapidement.Certes, l'anorexie et la boulimie concernent principalement les filles, mais non exclusivement. Ces troubles apparaissent généralement à l'adolescence, lorsque la jeune fille découvre son corps sexué et qu'elle prend son autonomie affective et sociale. Ils expriment des problèmes psychologiques plus ou moins forts, à bien distinguer des efforts que peut faire une adolescente pour maigrir.Les troubles de l'alimentation sont parfois sous-estimés par l'entourage. Or, un soutien psychologique et médical est indispensable. Chez l'adolescent, il peut s'agir de difficultés à communiquer avec ses parents, à affirmer sa personnalité ou encore à mettre en place sa sexualité d'adulte. Le traitement médical est toujours entrepris au cas par cas et modifié en fonction de l'évolution des troubles. Il peut éventuellement donner lieu à une thérapie individuelle ou familiale.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 22 Octobre 2002 : 02h00
Source : Luck A.J. et coll., The SCOFF questionnaire and clinical interview for eating disorders in general practice: comparative study, B.M.J., 325: 755-6, 5 octobre 2002.
A lire aussi
Anorexie mentale Publié le 06/09/2001 - 00h00

L'anorexie mentale est un trouble du comportement alimentaire qui se rencontre le plus souvent chez les adolescentes et les jeunes femmes. Mais l'anorexie peut également survenir chez les adultes ou les enfants. Le repérage précoce et la prise en charge sont des priorités afin de prévenir les...

Vaincre l'anorexie Publié le 10/01/2002 - 00h00

En France, l'anorexie mentale, trouble grave des conduites alimentaires, concerne 50 000 personnes, dont 90 % d'adolescentes. Quelques pistes pour comprendre la maladie et s'en sortir.

Anorexie de l'adolescente : comment la déceler ? Publié le 15/03/2012 - 17h49

Votre fille fait très attention à ce qu'elle mange et cela vous inquiète ? Rassurez-vous, un régime n'est pas en soi le signe d'une anorexie. En revanche, son association avec d'autres signaux doit vous alerter.

Plus d'articles