5 effets du froid sur le corps

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Mardi 06 Février 2018 : 16h28

Le plan Grand Froid a été déclenché ce 5 février en France. Alors que plusieurs régions font face à des températures négatives, E-Santé fait le point sur les effets de ce froid sur votre corps.

PUB

Les muscles se contractent

PUB

A peine le nez dehors, c'est la même rengaine. Les dents claquent, ponctuées de frissons et d'une chair de poule qui ne semble jamais céder. Ce sont les défenses thermorégulatrices qui s'activent pour défendre l'organisme contre le froid.

Cette hyperactivité des muscles remplit une fonction très précise : le métabolisme est augmenté grâce à cette réaction. Le corps, qui produit plus de chaleur, est capable de compenser la déperdition causée par les éléments extérieurs. Retardant, par la même occasion, l'arrivée de l'hypothermie.

Mais tous les individus ne sont pas égaux face au froid. Les personnes âgées, alcoolisées ou malades ont une réponse moins efficace. Leur organisme se montre donc mois résistant. Cette réaction est aussi limitée dans le temps, car elle fatigue fortement le corps.

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Mardi 06 Février 2018 : 16h28
Source : Froid et santé, note de position de l'Institut de Veille Sanitaire, 2010
Adaptation de l'organisme au froid et au chaud, Académie d'Orléans-Tours, consulté le 06 février 2018
Grand froid : réactions de l’organisme et personnes à risque, Assurance maladie, 13 mars 2017
Les températures chutent, protégez votre cœur, Fédération Française de Cardiologie, 6 décembre 2016
A lire aussi
Le grand froid peut-il aggraver certaines maladies ?Publié le 09/01/2009 - 00h00

En période de grand froid, notre organisme se mobilise pour lutter contre la baisse de température. Les réactions qu'il met en oeuvre sont susceptibles d'interférer avec certaines maladies, notamment cardiaques ou respiratoires. Il en est de même pour certains médicaments.

Pourquoi est-on plus souvent malade en hiver ?Publié le 02/12/2015 - 16h23

Vous l’avez évidemment remarqué, nous sommes plus souvent malades en hiver. Comment expliquer ce phénomène ? Sommes-nous vraiment plus fragiles ? Les microbes sont-ils plus nombreux, plus virulents lorsqu’il fait froid ? Le point sur cette question qui nous a tous effleurés un jour.

FrissonsPublié le 31/05/2001 - 00h00

Les frissons se définissent comme un tremblement généralisé, fin, irrégulier et passager, accompagné d'une sensation de froid.

Sexualité et maladie cardiovasculaire : ne pas s’abstenir !Publié le 21/01/2016 - 10h38

Après un accident cardio-vasculaire, la peur de la récidive et de la mort subite, le "maternage" excessif du conjoint, le sentiment de fragilité et de dévalorisation de soi… paralyse : la sexualité n’existe plus. Or, non seulement la sexualité n’est pas risquée pour le cœur, mais elle...

Plus d'articles