10 astuces pour faire pencher la balance du bon côté

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 02 Février 2009 : 01h00
-A +A
Nous le savons tous, pour maigrir, il faut manger moins gras, moins sucré, moins de viande mais plus de fruits et légumes, et ne pas grignoter. C'est plus facile à dire qu'à mettre en pratique. Alors si vos efforts sont sans succès, changez de tactique et modifiez vos habitudes alimentaires.

Les grandes règles sont connues de tous, mais leur mise en pratique reste difficile. Pour vous y aider, voici quelques astuces et nouvelles habitudes à prendre qui vous aideront à récompenser vos efforts. 1) Assaisonnez les légumes et le poisson ! Manger plus de légumes ne signifie pas forcément qu'ils soient cuits à l'eau et consommés nature. Certes, ils ne doivent pas non plus baigner dans l'huile ou le beurre. Entre les deux, vous pouvez les cuisiner en poêlées, purées, salades composées, gratins, etc. De même, vous pouvez les rendre savoureux en ajoutant des épices, des herbes, du vinaigre balsamique, une sauce au yaourt, etc. De la même facon, si on recommande de manger du poisson deux fois par semaine, variez la facon de les cuisiner. Il n'y a pas que le poisson au court-bouillon (papillote, gril) et n'hésitez pas à les assaisonner selon vos goûts (moutarde à l'ancienne, fondue d'oignons, purée de tomates, citron, curry). 2) De la viande une fois par jour c'est suffisantContrairement à l'idée du repas traditionnel, il n'est pas nécessaire de manger de la viande (ou équivalent : poisson, Œuf, jambon) à chaque repas. Un apport en protéines animales une fois par jour est suffisant. Par exemple, si vous mangez de la viande à midi, faites le soir un repas composé de légumes (crudités ou potage), suivi d'une assiette de féculents ou céréales (pâtes, riz, blé, semoule, quinoa, boulgour, etc.) assaisonnés d'une ratatouille, de champignons, de tomates3) Utilisez les bonnes matières grassesVidez vos placards et frigo pour ne conserver que l'huile d'olive, de colza et de noix, et si nécessaire une margarine végétale riche en colza ou olive (non hydrogénée !). Elles peuvent servir pour l'assaisonnement et la cuisson.4) Passez aux édulcorants, momentanémentL'objectif n'est pas de remplacer à terme le sucre par un édulcorant, mais de limiter progressivement votre consommation en diminuant la dose. Le résultat sera visible sur la balance tandis que vous prendrez l'habitude de manger moins sucré. 5) Pas de salière sur la tableL'assaisonnement se fait en cuisine, sans abuser du sel. Une fois à table, on ne resale plus. Il convient également de se méfier des produits très salés, comme les biscuits, les chips, les charcuteries6) N'achetez que le strict nécessaireQuand vous faites vos courses, limitez-vous au strict nécessaire. Si besoin, établissez une liste et tenez-vous y. On a tous tendance à remplir nos caddies de produits, certes très tentants, mais inutiles. Vous éviterez ainsi les stocks de biscuits, tablettes de chocolat et autres douceurs qui vous feront craquer un jour ou l'autre sous prétexte qu'il faut les finir.7) Ne faites pas des courses 100% " light " Recourir aux laitages, fromages, gâteaux et autres biscuits allégés est une bonne idée, à condition de les intégrer progressivement dans vos habitudes alimentaires et de ne pas en abuser. Le piège est de manger deux yaourts allégés à la place d'un normal. Ce n'est pas parce que c'est " light " qu'il faut doubler les doses ! 8) Rompez avec les rituelsLes frites du samedi, le poisson pané du vendredi, le cordon bleu du jeudi et les nuggets du mercredi, finissent par peser lourd sur la balance. Cassez ce rythme en cherchant de nouvelles recettes rapides : purée maison, omelette, poisson en papillote 9) Ne buvez que de l'eauSeul un verre de jus de fruits sans sucre ajouté est autorisé. Ensuite, évitez toute boisson sucrée. Jus de fruits, boissons fruitées et sodas apportent de nombreuses calories inutiles qu'il est facile d'éviter. Concernant les sodas, les versions light sont préférables car elles n'apportent pas de calories ou très peu, mais elles ont l'inconvénient non négligeable d'entretenir votre goût pour le sucré. Autrement dit, même s'ils sont allégés, plus vous buvez de sodas, plus vous avez envie d'en boire 10) Ne vous affamez pas et préparez le menu !Pensez que vous allez vous contenter d'un yaourt et d'une comporte au déjeuner est illusoire. Au mieux, vous viderez le frigo en rentrant le soir chez vous, au pire, vous commencez à grignoter en début d'après-midi. A noter qu'il est préférable de composer son déjeuner à l'avance. De cette facon vos choix (ou intentions) seront moins guidés par votre faim.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 02 Février 2009 : 01h00
A lire aussi
Le régime alimentaire du diabétique Publié le 19/11/2010 - 11h05

Le diabète est une maladie caractérisée par un taux de sucre dans le sang trop élevé, exposant à des hyperglycémies et à des complications. Aux personnes atteintes de cette affection s’impose un régime alimentaire. Alors que doit-on mettre dans son chariot ? Voici quelques conseils...

Le diabétique et le sucre : 8 idées reçues Publié le 13/11/2015 - 14h03

La Journée mondiale du diabète est l’occasion de faire le point sur quelques reçues sur le sucre et le diabète. Faut-il le bannir de son alimentation ? Comment le repérer dans les aliments ? Comment équilibrer son alimentation lorsque l’on est diabétique ?

Diététique : savez-vous équilibrer vos menus ? Publié le 14/06/2005 - 00h00

Qui respecte les recommandations officielles du programme national nutrition santé (PNNS) ? Hélas, très peu d'entre nous. Très judicieusement, le Syndicat de la diététique et des compléments alimentaires a reproduit deux menus alimentaires, apparemment équilibrés, mais révélant des...

Plus d'articles