Yaourts périmés : mangez-les tranquille…

Publié le 19 Juin 2013 | Mis à jour le 19 Juin 2013
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne
© getty
PUB

Dans le cadre de la lutte contre le gaspillage, notre respectable Sénat a suscité une loi pour changer la réglementation sur les fameuses Dates Limites de Consommation des produits frais. Elle vient d’être adoptée par le Parlement.

En effet, pour la France, la DLC des yaourts, par exemple, est fixée à 30 jours. Et à 55 pour les départements d’Outre-Mer.

PUB
PUB

Une double DLC est donc établie par les fabricants (car ce sont eux qui en décident). Ce qui semble une aberration totale !

D’autant plus - et ça a fait aussi râler les Sénateurs - que nous, pauvres consommateurs benêts, nous ignorons la date de fabrication du produit puisqu’elle n’est pas indiquée.

Tant que l’opercule du yaourt (ou du pot de fromage blanc) n’est pas gonflé, ce qui serait la preuve d’une fermentation pas sympa, tant qu’il n’y a pas de moisissures à sa surface, un laitage périmé n’est pas dangereux pour la santé puisque le lait qui a servi à le fabriquer a été pasteurisé avant.

Paule

Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés