Voyage à l'étranger : croyances et réalités sur les risques sanitaires

© Istock

Les Français voyagent de plus en plus et de plus en plus loin. Pourtant, les risques sanitaires liés aux destinations tropicales sont sources d'une importante anxiété. Mais il semblerait que les croyances populaires et la médiatisation déforment la réalité…

PUB

Voyage : les risques sanitaires tels que les Français les perçoivent

Selon le 1er baromètre Institut Pasteur et Ifop sur la santé en voyage, il existe un écart important entre les croyances des Français et la réalité. Tout d'abord : plus d'un Français sur 3 serait prêt à renoncer à un voyage sous les tropiques si cette destination présentait des risques pour sa santé, alors que quelques précautions pour se protéger suffisent. Ensuite, il suffit de comparer le Top 5 des risques infectieux en voyage les plus anxiogènes pour les Français (1- Paludisme ; 2- Tourista ; 3- Chikungunya ; 4- Virus Ebola ; 5- Sida) à la réalité des 5 premiers risques infectieux en voyage constatés par l'Institut Pasteur (1- Paludisme ; 2- Hépatite B ; 3- infections sexuellement transmissibles ; 4- Dengue ; 5- Tourista).

PUB
PUB

Paludisme et tourista, la vision est réaliste

Concernant le paludisme, les Français ont parfaitement raison de redouter cette maladie transmise par les piqûres de moustiques dans les pays endémiques : il s'agit du risque infectieux le plus sérieux en voyage. Ils semblent cependant oublier qu'il existe des traitements capables de prévenir cette maladie. Par ailleurs, la prévention passe également par une protection efficace contre les moustiques (répulsifs, moustiquaires, vêtements couvrants, etc.). Quant à la tourista, il s'agit de l'infection la plus fréquente, mais qui, là encore, peut être prévenue par des mesures d'hygiène : éviter les glaçons, ne boire que de l'eau en bouteille, éviter les crudités, éplucher les fruits, ne manger que des aliments bien cuits, se laver les mains, etc.

Publié le 26 Mai 2008 | Mis à jour le 11 Juillet 2014
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Institut Pasteur, Dossier de campagne santé en voyage, novembre 2007.