Voyage : apprivoiser le décalage horaire

Le « jet lag », expression anglaise adoptée par les Français pour désigner « le syndrome de désynchronisation lié au décalage horaire par voyages transméridiens aériens », est également appelé en abrégé « décalage horaire ». Il caractérise l'ensemble des symptômes résultant de l'adaptation de l'organisme à un nouvel horaire lors d'un voyage transméridien, généralement à partir d'un décalage de trois heures. Quelques conseils simples pour l'apprivoiser en douceur peuvent parfois vous éviter des désagréments.
PUB

Conseil N°1 pour apprivoiser votre décalage horaire : synchronisez votre montre

Dès l'embarquement dans l'avion, vous pouvez mettre votre montre à l'heure de la destination et adopter les horaires locaux pour les repas. Cependant, pour un voyage de moins de trois jours, il est parfois préférable de rester fixé sur l'horaire de départ, sans trop chercher à s'adapter.

Avant de partir, il est possible de se synchroniser en décalant progressivement d'une demi-heure par jour vos horaires de coucher et de lever durant les quelques jours précédant le voyage. Cette technique peu pratique est réservée aux personnes souffrant d'intolérance sévère au décalage horaire.

PUB
PUB

Conseil N°2 : pas de longue sieste, récupérez la nuit !

Evitez les longues siestes durant la journée, car mal gérées, elles peuvent vous conduire à des phases de sommeil profond en pleine journée, particulièrement néfastes à votre adaptation. En revanche, essayez de récupérer le plus de sommeil possible la nuit, même si durant les premiers jours vous devez recourir à des nuits morcelées.

Si vous êtes fatigué(e), vous pouvez néanmoins vous autoriser des siestes, à condition qu'elles soient courtes, pas plus de 30 minutes, pour récupérer.

Publié le 06 Août 2007 | Mis à jour le 21 Juin 2016
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr