Vous dormez mal : et si c'était votre matelas ?

© Adobe Stock

Notre bien-être et notre santé passent par un bon sommeil. Alors autant mettre toutes les chances de notre côté en réunissant tous les facteurs favorables à un bon sommeil. Le stress et nos activités quotidiennes conditionnement notre sommeil, mais l’environnement et donc notre literie jouent également un rôle important.

Alors regardons sous notre matelas pour voir comment améliorer notre sommeil et bien dormir !

PUB

Les Français, leur sommeil et leur matelas…

En s’appuyant sur les mouvements enregistrés au cours du sommeil, il a été démontré que changer de literie améliore la qualité du sommeil : le passage d’une ancienne à une nouvelle literie ne s’accompagne pas d’une augmentation de la durée de sommeil, mais d’une meilleure qualité du sommeil : nuit plus paisible, moins de difficultés à se réveiller le matin et un niveau d’activité plus intense et énergique dans la journée.

Reste à savoir avec quelle régularité on doit changer son matelas, comment bien choisir sa literie et comment entretenir son matelas ?

PUB
PUB

Changez de matelas tous les 10 ans !

Une literie ça s’use, et 10 ans, c’est une durée de vie maximale pour un matelas et un sommier. À vous de juger : 10 ans, c’est 30.000 heures d’utilisation et 150.000 mouvements (à raison de 40 mouvements par nuit).

Comment choisir sa literie ?

  • Il est recommandé de changer en même temps matelas et literie et de les choisir de la même marque afin d’optimiser le confort de l’ensemble.

  • Le sommier doit être ferme, ni creux, ni bombé pour ne pas déformer le matelas et favoriser la ventilation du matelas et donc l’hygiène de la literie.
  • Concernant le matelas, à vous de choisir la technologie selon vos besoins et vos préférences (type de maintien notamment) : latex, mousse de polyuréthane, ressorts.
  • La bonne taille pour deux : 160 x 200 cm, voire 180 X 200 cm.
  • Deux couchages indépendants : en cas d’écart de poids important ou si l’un des dormeurs a le sommeilagité.
  • En cas d’allergie : choisissez un matelas avec garnissages ou coutils traités antibactériens, anti-acariens et anti-fongiques.

    Et utilisez un protège-matelas et un oreiller anallergique.

  • Votre oreiller doit permettre que votre tête et votre cou soient dans le même prolongement.
Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 06 Avril 2012 : 10h42
Mis à jour le Jeudi 01 Octobre 2015 : 12h10
Source : Les Carnets du Sommeil de l’Institut national du sommeil et de la vigilance (Insv), « Sommeil, chambre et literie », www.institut-sommeil-vigilance.org