Comment bien choisir sa literie

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 25 Juin 2007 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 15 Janvier 2016 : 15h27

Nous passons un tiers de notre vie dans notre lit. Alors autant bien choisir sa literie et la changer dès que nécessaire. Suivez le guide pour trouver l'ensemble matelas et sommier qui vous convient et n'oubliez jamais qu'un soutien ferme n'est pas incompatible avec confort et moelleux !

PUB

Matelas et sommier : suspension et maintien d'abord !

Matelas et sommier jouent tous les deux un grand rôle dans le maintien de la colonne vertébrale. Et ce rôle de soutien n'est pas facile car le poids de notre corps est inégalement réparti. Ils doivent donc compenser les creux causés par les points les plus lourds de notre corps et limiter les points de pression.

Ils ont aussi pour mission d'amortir nos mouvements. Et nous bougons beaucoup en dormant : un dormeur change de position environ 40 fois par nuit ! Le choix de notre literie dépend de notre taille, de notre poids et du partage.

Attention, il est préférable d'éviter les lits trop mous qui peuvent avoir des effets néfastes sur la colonne vertébrale. C'est pourquoi un matelas plus ferme est recommandé en cas de douleurs lombaires. Autrementdit, la qualité de soutien du sommier est elle aussi primordiale.

PUB
PUB

Une bonne literie commence par un bon matelas

Le matelas à ressorts

La qualité de soutien dépend du nombre de ressorts, allant de 300 à 2.000 pour un lit de 140 x 190 cm, et du type de ressorts (biconiques, multispires, ensachés). Les ressorts favorisent le rebond et donc le mouvement. La durée de vie des matelas à ressorts est généralement plus longue que celle d'un matelas mousse.

 

Le matelas en mousse

Le soutien dépend de la nature de la mousse (polyurétane, polyéther), de son épaisseur et de sa structure (monobloc, alvéolée, soutien anatomique). La fermeté dépend de la nature de la mousse, laquelle est supérieure avec le latex. La mousse est enveloppante et conserve la chaleur.

Le matelas en latex

Idéal, le matelas en latex est naturellement plus antiacarien !

 

Le matelas à fermeté variable ou sleep number bed

Le sommier permet de régler séparément l'inclinaison de la tête et des pieds. La fermeté du matelas est également réglable grâce à des chambres à air. Ces réglages sont individuels dans les lits doubles.

Le matelas à eau ou waterbed

Le matelas épouse la forme du corps et non l'inverse. Le soutien est anatomique et il allège les pressions dans toutes les positions. Il est indéformable et exempt d'usure mécanique. Il peut être équipé d'un système de chauffage intégré.

Le matelas à type futon

Ce matelas japonais est composé de couches de coton cardé, éventuellement associées à du latex et du coco. Il est ferme. Il peut être associé à un sommier classique lorsque le matelas futon a un garnissage plus souple. Il a une durée de vie de 5 à 10 ans.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 25 Juin 2007 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 15 Janvier 2016 : 15h27
Source : Bruno Corman et Damien Léger, "Le sommeil", Successful Aging.
PUB
PUB
A lire aussi
Matelas : ressorts, mousse ou latex ?Publié le 08/06/2014 - 22h00

Suspension, garnissage, densité, épaisseur… Choisir son matelas est un vrai casse-tête ! Petit tour des critères à prendre en compte pour se coucher sans se tromper.

Vous dormez mal : et si c'était votre matelas ?Publié le 06/04/2012 - 08h42

Notre bien-être et notre santé passent par un bon sommeil. Alors autant mettre toutes les chances de notre côté en réunissant tous les facteurs favorables à un bon sommeil. Le stress et nos activités quotidiennes conditionnement notre sommeil, mais l’environnement et doncnotre literie jouent également un rôle important....

Manque de sommeil : quels conseils pour mieux dormir ?Publié le 22/01/2013 - 23h00

Nous dormons mal...Une personne sur trois déclare aujourd'hui être gênée par des troubles du sommeil, au moins trois nuits par semaine...Ce seul constat est alarmant, car le manque de sommeil joue directement sur notre santé quotidienne (fatigue, somnolence, perte de mémoire, irritabilité...)....

Plus d'articles