Vous avez dit tendinite ?

La tendinite n'est pas réservée aux seuls grands sportifs. Comment la reconnaître ? Que faire ? Quand consulter ? Comment guérir ?… Ce qu'il faut savoir en 10 points clés.
PUB

Halte au surmenage

La tendinite correspond à une inflammation des tendons, due au surmenage ou à des micro-traumatismes. Les tendons sont des structures fibreuses assurant la jonction du muscle avec l'os et qui sont peu extensibles (de 4 à 8% maximum). La rupture de quelques fibres suffit à déclencher une réaction inflammatoire.

Qui dit inflammation, dit douleur

La douleur peut survenir progressivement, au repos ou à l'effort. Mais parfois, il ne s'agit que d'une simple gêne ou d'une limitation des mouvements lorsque la tendinite est importante. Elle irradie parfois au muscle qui devient lui-même douloureux. La douleur se retrouve à la palpation au niveau d'une insertion musculaire et à l'action contrariée du muscle.

PUB
PUB

Mais retenez qu'en règle générale, les symptômes sont les suivants :

  • douleur locale,
  • signes d'inflammation (zone très chaude, gonflée, rouge et sensible au toucher),
  • difficulté à remuer le membre atteint.

Epicondylite et compagnie

Les tendinites les plus fréquentes sont celles de l'épaule, mais on peut aussi en souffrir aux chevilles, aux poignets, aux mains, aux genoux, aux pieds, aux hanches et aux coudes.

Quand travailler, c'est risqué

Les tendinites surviennent bien sûr le plus souvent chez les sportifs, mais certaines professions, qui exigent des gestes répétitifs (jardiniers, maçons, terrassiers, musiciens, peintres), peuvent aussi être à risque.

Quand consulter ?

  • La douleur et/ou l'inflammation durent plus d'une semaine.
  • La douleur et l'inflammation reviennent régulièrement.
  • La douleur est très vive.

Attention à la rupture !

La douleur et l'impotence peuvent être telles que l'on peut craindre une fracture, une déchirure tendineuse ou musculaire. Si c'est le cas, stoppez tout, faites un bandage pour immobiliser le membre et rendez-vous à l'hôpital. Là, une radio permettra de vérifier s'il y a fracture et, si nécessaire, une échographie pourra mettre en évidence des lésions tendineuses.

Publié le 16 Juin 2004 | Mis à jour le 07 Novembre 2014
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr