Votre chien est-il prédisposé à certaines maladies ?

Les virus et bactéries touchent tous les chiens avec une même probabilité. Mais leur race peut les rendre plus sensibles à certaines maladies.

PUB

Des races de chiens à peau sensible

Parmi les chiens ayant une peau sujette à problème, on trouve notamment les bouledogues anglais et les shar peis. En cause : la présence d’imposants plis cutanés au creux desquels s’installe de l’humidité. Ces plis sont dès lors parfois le siège d’inflammation et d’infection. D’autre part, les chiens à oreilles tombantes tels que les cockers, développent plus facilement des otites que les races à conduit auditif plus aéré. Enfin, les bouledogues français, westies et shi tzus font partie des races plus souvent atteintes par des démangeaisons cutanées d’origine inconnue regroupées sous le vocable de "dermatite atopique".

PUB
PUB

Attention arthrose pour certaines races de chiens

Plusieurs races de chiens sont concernées par des anomalies articulaires présentes dès la naissance. Ces dernières se manifestant avec plus ou moins d’intensité et à des âges différents selon l’individu concerné.

  • Plusieurs petites races telles que les jack russel terriers et les yorkshires ont des genoux fragiles. Il s’agit le plus souvent de la rotule qui a tendance à se luxer.
  • Côté grandes races, les anomalies congénitales héréditaires sont fréquentes. Elles induisent de l’arthrose dans l’articulation concernée parfois chez de très jeunes chiens. Ainsi, les bergers allemands, labradors et rottweilers ont plus de chance de développer des problèmes de hanches. Chez les bouviers bernois, goldens retrievers et rottweilers, on rencontre plus souvent des lésions du coude
  • Les teckels ont quant à eux un dos fragile et l'hernie discale est plus commune dans cette race que chez d’autres chiens.
Publié le 28 Décembre 2011 | Mis à jour le 03 Janvier 2012
Auteur(s) : Anne Pensis, vétérinaire