A vos préservatifs !
Sommaire

Il y a ceux qui n'ont pas connu l'épidémie dans sa période la plus inquiétante…

Les plus jeunes, n'ont, quant à eux, pas connu l'épidémie dans sa période la plus inquiétante, durant laquelle les traitements ne permettaient pas encore les améliorations spectaculaires de l'espérance de vie. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : dans une récente enquête, il s'avère que la plus forte hausse des pratiques à risque se situe chez les jeunes de moins de 25 ans : plus d'un tiers d'entre eux ont eu des rapports non protégés durant l'année 2000. Pour cette génération, le préservatif n'est pas un tabou mais celle-ci n'a pas intégré la gravité de l'infection. Une information sur les risques est encore nécessaire.

Il y a ceux qui n'ont jamais connu une sexualité avec un préservatif et qui ne savent pas comment s'y prendre…

Dans la génération des 40-50 ans, mariés, fidèles depuis des années, puis brutalement veufs(ves) ou divorcé(e)s, le préservatif fait parfois l'objet de réticences et de préjugés difficiles à combattre. Ces adultes qui ont vécu le début de leur sexualité avant les années sida, n'ont même peut être jamais mis une capote et doivent apprendre à vivre une nouvelle sexualité avec celle-ci. S'informer sur les b.a.-ba de sa bonne utilisation et lever le tabou du latex doivent devenir pour eux une priorité. Mais qu'ils se rassurent, l'excellence vient avec la pratique !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :