Vitiligo : quand la peau perd sa couleur

© Istock

Vous avez des tâches blanches sur la peau ? Et si c'était le vitiligo ? Le vitiligo est une affection de la peau fréquente et qui touche près de 2% de la population. Elle se manifeste par l’apparition de taches blanches, lisses et bien délimitées. Quels sont les causes et les traitements du vitiligo ?

PUB

Vitiligo : des zones dépigmentées inesthétiques

Le vitiligo se traduit par des plaques très blanches siégeant le plus souvent sur le visage, les mains, les coudes, les genoux, les pieds et la région génitale, même si parfois des plaques peuvent aussi apparaître sur tout le corps.

Maladie bénigne et non contagieuse

Ces plaques lisses et très bien délimitées sont très variables en taille et en nombre. C’est ainsi que certaines personnes n’affichent qu’une ou deux plaques, plus ou moins grandes, tandis que chez d’autres le vitiligo occupe de grandes et nombreuses surfaces corporelles. Les plaques sont bénignes et non contagieuses.

PUB
PUB

Le vitiligo : une défaillance des mélanocytes

Le vitiligo est dû à une absence locale des mélanocytes, les cellules qui pigmentent la peau. Les causes du vitiligo restent à ce jour inconnues. Il s’agirait d’une malade auto-immune : le système immunitaire considérant à tort les mélanocytes comme des cellules ennemies, s’efforce de les détruire. L’hérédité joue un rôle important : dans 30% des cas, le vitiligo aurait un caractère familial. Cette affection est considérée comme bénigne, mais peut être difficile à vivre au quotidien en raison du préjudice esthétique plus ou moins important.

Prédispositions

Certaines maladies prédisposent au vitiligo, c’est ainsi que l’on retrouve plus de personnes atteintes de vitiligo parmi les diabétiques, les sujets atteints d’un trouble de la thyroïde, d’une maladie d’Addison et d’une anémie pernicieuse.

Facteurs de risque

Un traumatisme physique (blessure, coupure) ou une brûlure (dont l’érythème solaire) peuvent entraîner l’apparition d’une plaque de vitiligo au niveau de la lésion. Les chocs émotionnels enfin peuvent déclencher cette affection cutanée : un deuil, un divorce, la perte d'un emploi, etc.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 21 Juin 2013 : 12h09
Mis à jour le Jeudi 17 Mars 2016 : 14h58
Source : Association française du vitiligo, www.afvitiligo.com. Taïeb A et al., « Vitiligo : A Practical Review » N Engl J Med. 2009;360:160, DOI:10.1056/NEJMcp0804388.
La rédaction vous recommande sur Amazon :