Le virus de la variole fait partie des menaces bioterroristes
Sommaire

Vaccination et immunité

La variole laisse une immunité définitive. En revanche, on ne sait pas combien de temps une personne vaccinée est protégée. Théoriquement, la vaccination protège contre la maladie grâce à une immunité croisée pendant une dizaine d'année. Les sujets vaccinés font alors une forme bénigne peu contagieuse de la variole.Suite à l'éradication de l'affection, la vaccination a été interrompue le 8 mai 1980 et les lots de vaccins ont été retirés du commerce en 1983. Depuis, seuls les chercheurs travaillant sur le virus de la variole et autres poxvirus, très intéressants en raison de la grande taille de leur génome, en bénéficient pour se protéger. En cas de réapparition de la maladie, le niveau d'immunisation des personnes vaccinées avant 1980 n'est pas connu.

Retour au plan Biotox

Lors de la présentation du plan Biotox de Bernard Kouchner, il a été précisé que la France disposait de 5 millions de doses de vaccin antivariolique. Ce stock est jugé suffisant, mais pour l'instant, la relance de la vaccination obligatoire n'est pas envisagée. Deux principales raisons ont été évoquées: 1- les effets secondaires de cette vaccination sont parfois graves; 2- une épidémie de caractère national n'est pas envisagée, les éventuels foyers d'infections seraient donc localisés.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :