Verrue : les endroits les plus à risque
Sommaire

Comment le virus se propage

La contamination s'effectue d'une manière enfantine : il suffit d'entrer en contact avec une verrue ou les restes d'une verrue pour être à risque d'en développer une soi-même. Rien d'étonnant à cela, puisque c'est un virus qui la provoque.

"La verrue est une tumeur sans gravité causée par un papillomavirus qui se loge dans la partie superficielle de l'épiderme, explique le Dr Blanchet-Bardon. Elle desquame donc régulièrement."

Autrement dit, une partie contagieuse se détache en même temps que la peau, et tombe au sol. Un phénomène naturel, lié au renouvellement des cellules, qui peut être accéléré dans certaines conditions.

Fréquenter des lieux humides, comme les piscines ou les plages, favorise par exemple la desquamation. "En Méditerranée, dans la mesure où il n'y a pas de marées, le sable peut abriter le virus", illustre la dermatologue.

De même, les salles de sport sont particulièrement propices à ce processus. C'est pourquoi on accuse si facilement ces lieux. "Mais au final, toutes les zones sont à risque, rappelle Claudine Blanchet-Bardon. Le simple fait de marcher sur un carrelage peut suffire à être contaminé au niveau des pieds."

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.