Vague de chaleur et pic d’ozone : qu'est-ce que je risque ?
Sommaire

Comment me protéger en cas de pics d’ozone ?

  • Rester à l’intérieur : l’ozone est deux fois moins concentré dans les habitations qu’à l’extérieur.

    Si vous ressentez une gêne en cas de pics d’ozone, misez sur le télétravail et reportez vos courses…

  • Evitez l’activité physique à l’extérieur : plus vous respirez à l’extérieur, plus vous absorberez d’ozone.

  • Aérez à des moments choisis : avant midi et après 20 heures, il y a moins d’ozone dans l’atmosphère.

A savoir :

Nous pouvons tous faire des efforts pour diminuer la fréquence des pics d’ozone, en limitant au maximum notre usage de la voiture.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Ozone, Chaleur, Pollution
Source : Cellule interrégionale de l’environnement (www.irceline.be)