Vaginale ou clitoridienne ? Une question dépassée !

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 19 Novembre 2007 : 01h00

Le clitoris et le vagin sont bien évidemment deux organes sexuels impliqués dans le plaisir. La grande interrogation des femmes « suis-je clitoridienne ou vaginale ? » est aujourd'hui, compte tenu des connaissances actuelles sur la mécanique du plaisir sexuel, plutôt dépassée…

PUB

Clitoris et vagin sont complémentaires

En effet, le clitoris est, chez toutes les femmes, un organe complémentaire du vagin, tant sur le plan anatomique que fonctionnel.Le clitoris est d'abord composé de ce que l'on peut voir au niveau de la vulve, mais qui n'en représente qu'une toute petite partie. Le reste, sa racine, qui est enfouie, mesure environ onze centimètres, et va entourer les deux côtés du vagin. La proximité entre ces deux zones sensibles est donc très forte, bien plus que ne le laisse imaginer l'apparence de la vulve. L'excitation sexuelle va donc concerner à la fois le vagin (gonflement des parois et lubrification) et le clitoris (érection). Le clitoris est plutôt un élément sensoriel, provoquant des sensations voluptueuses très puissantes. Car il est extrêmement riche en capteurs de volupté, récepteurs de plaisir, encore appelés les corpuscules de Krause. Le vagin, lui, est l'élément moteur du plaisir. On pourrait dire que le clitoris est le starter du plaisir, alors que le vagin en est l'effecteur. En effet, si la sensation de plaisir est plus fine et plus évidente sur le clitoris, la survenue de l'orgasme est objectivée par des contractions vaginales rythmiques involontaires. D'ailleurs, il semblerait qu'un grand nombre de femmes qui ressentent des orgasmes en apparence purement vaginaux profiteraient d'une stimulation clitoridienne indirecte, soit par l'intérieur du vagin au niveau des racines du clitoris, soit par un effet de traction indirecte plus externe, soit encore par une stimulation clitoridienne réalisée par la pression du pubis de leur partenaire.

PUB
PUB

Absence d'opposition entre clitoris et vagin

Ajoutons encore que la question « clitoridienne ou vaginale ? » semble indiquer qu'une femme doit choisir son camp. Or il n'en est rien. S'il existe des femmes sensibles essentiellement au plaisir clitoridien ou vaginal, il en existe aussi beaucoup qui apprécient en toute connaissance de cause deux plaisirs qu'elles estiment différents, l'un plus superficiel (plaisir clitoridien) et l'autre plus profond (plaisir vaginal). D'autres femmes encore ne savent pas où se situer ne connaissant pas encore l'orgasme.Au total, l'essentiel est sans aucun doute que chaque femme sache apprécier le plaisir qu'elle ressent et qu'elle apprenne à le cultiver avec son partenaire pour lui permettre de grandir et d'aller aussi haut que possible à sa manière à elle !

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 19 Novembre 2007 : 01h00
PUB
PUB
A lire aussi
Comment le plaisir vient aux femmes ?Publié le 14/06/2005 - 00h00

La découverte du plaisir sexuel semble un chemin moins simple chez la femme que chez l'homme. C'est que sa maturation sexuelle se fait de manière différente, elle a besoin de temps et peut rencontrer des obstacles. Et si certaines femmes se vivent comme sexuellement anormales sur le plan du...

Plus d'articles