Vacances : recommandations 2015 aux voyageurs
Publié le 18 Juin 2012 par Rédaction E-sante.fr

Recommandations aux voyageurs contre le paludisme

Le paludisme est la maladie emblématique du voyageur par sa fréquence et sa gravité.

La prévention du paludisme repose à la fois sur :

  • la protection contre les piqûres de moustiques (vêtements couvrants, répulsifs, moustiquaires imprégnées d’insecticides),
PUB
  • la mise en place d’un traitement préventif ou chimioprophylaxie, en fonction des pays visités, selon les résistances aux médicaments antipaludiques, en fonction des conditions, de la durée et de la période du séjour.

Toute fièvre au retour des tropiques, quels que soient les symptômes associés, doit être considérée a priori comme pouvant être d’origine palustre et nécessite une consultation en urgence.

PUB

Recommandations aux voyageurs contre la turista

On estime que 50 % des voyageurs effectuant un séjour de trois semaines contractent la turista ou diarrhée du voyageur.

Il s’agit généralement d’un épisode diarrhéique aigu bénin, spontanément résolutif en un à trois jours, mais qui peut parfois être grave.

La diarrhée du voyageur est plus souvent liée à la consommation d’aliments solides que de boissons.

La prévention de la turista repose sur :

  • le lavage des mains,
  • l’évitement des aliments potentiellement à risque (tout ce qui est cru ou cuit mais consommé froid),
  • les boissons à risque (eau locale en bouteille non capsulée, jus de fruits artisanal),
  • les glaçons.

Diarrhée du voyageur : quand consulter ?

Une consultation médicale est recommandée systématiquement chez l’enfant âgé de moins de 2 ans.

Il faut également consulter aux autres âges en cas de :

  • diarrhées moyennes ou sévères,
  • fièvre,
  • présence de sang dans les selles,
  • diarrhées prolongées au-delà de 48 heures,
  • vomissements.

Dans tous les cas, il faut lutter contre le risque de déshydratation en buvant abondamment (liquides salés et sucrés en alternance) et, en particulier chez les jeunes enfants et les personnes âgées, en utilisant des sels de réhydratation orale (sachets à diluer) à prendre à volonté, par petites doses successives en cas de vomissements.

Source : Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’Institut de veille sanitaire, n° 20-21,  http://www.invs.sante.fr/