Université d’été de la e-santé : la santé numérique sous tous les angles

Après dix années d’existence, l’Université d’été de la e-santé est devenue le rendez-vous incontournable de la santé numérique. Cette édition anniversaire (5-7 juillet 2016, Castres-Mazamet) met l’"humanisme numérique" à l’honneur. Explications.

Publicité

La e-santé est partout

L’Université d’été de la e-santé, ce sont trois jours de conférences pour comprendre, approfondir les fondamentaux et l’évolution de la e-santé. Innovations numériques au service de la formation des professionnels de santé, télémédecine, place de la robotique, applications médicales et de bien-être, e-santé et objets connectés comme vecteur de progrès de santé (surveillance de l’insuffisance cardiaque à domicile par exemple), sans oublier les enjeux du Big Data ou même la sécurisation d’un projet e-santé… autant de sujets essentiels en pleine évolution.

Publicité
Publicité

L’humanisme numérique dans la e-santé

Comme chaque année, l’Université d’été de la e-santé célèbre l’innovation numérique au service de la santé. L’édition 2016 se distingue cependant par le choix d’un thème à la fois audacieux et fondamental de la e-santé : l’humanisme numérique. Il n’est en effet pas envisageable ni viable de parler de e-santé sans se concentrer sur l’humain, sur les valeurs associées à la prise en compte de l’humain dans la conception et la mise en œuvre des technologies. Passez outre cette réflexion, ce serait échouer dans la construction d’une e-santé au service des usagers. Ce serait passer à côté de la finalité et du potentiel même de la e-santé.

Mais aborder la e-santé sous l’angle de vue de l’humanisme soulève des questions complexes qui sous-tendent des changements profonds dans notre société. Tout un programme.

11 lauréats, des Start-up aux associations de patients en passant par des entreprises et des professionnels de santé, seront récompensés par les Trophées de la e-santé.

Toutes les informations sur : www.universite-esante.com

Mots-clés : E-sante, Numerique
Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Samedi 02 Juillet 2016 : 14h31
Mis à jour le Mardi 05 Juillet 2016 : 11h40
PUB
PUB