Une femme accouche de jumeaux de deux pères différents

© Istock

Alexandra et Calder sont des jumeaux avec une certaine particularité : ils sont nés de pères différents. Ce sont les premiers jumeaux FIV à être engendrés par des hommes distincts. Une grande première au Royaume-Uni.

PUB

Simon et Graeme Berney-Edwards, un couple d'homosexuels londoniens, ont pu réalisé le rêve de leur vie : fonder une famille. C'est grâce à lafécondation in vitro (FIV) réalisée avec une mère porteuse canadienne, Meg Stone, qu'ils ont pu accueillir leur deux bébés Alexandra et Calder : Simon est le père d'Alexandra et Graeme le père de Calder. "C’est incroyable que Graeme et moi ayons pu engendrer un des jumeaux chacun. Meg a fait un travail incroyable. Grâce à la merveille de la fécondation in vitro nous avons pu réaliser notre rêve", explique Simon au journal britannique The Mirror.

PUB
PUB

"Nous ne pouvions pas décider qui serait le père biologique"

Le traitement révolutionnaire où deux embryons fécondés par des pères différents sont implantés en même temps n'est pas pratiqué au Royaume-Uni. Simon et Graeme Berney-Edwards ont donc étendu leur recherche d'une mère porteuse au Canada, Meg Stone, âgée de 32 ans et mère de deux enfants. Pour un coût total de 25 000 livres (environ 29 000 euros), leurs spermatozoïdes ont été utilisés aux Etats-Unis pour féconder des ovules provenant d'une donneuse anonyme. Les deux embryons congelés ont par la suite été implantés six mois plus tard chez Meg, qui est bien tombée enceinte.

Simon explique à The Mirror : "Nous ne pouvions pas décider qui serait le père biologique. Graeme a dit que ça devait être moi, mais j'ai dit qu'il avait autant de raison que moi de l'être. [...] Puis la clinique nous a dit que ça pouvait être nous deux. Ils ont dit qu'on pouvait faire féconder la moitié des embryons avec mon sperme et l'autre moitié avec le sperme de Graeme."

"Rencontrer Meg, c'était comme être réuni avec une sœur perdue de vue depuis longtemps"

Meg Stone explique à The Mirror : "J'ai vu le profil de Simon et Graeme sur un site de maternité de substitution et j'ai trouvé qu'ils avaient de beaux sourires. J'avais récemment rompu avec mon partenaire et je n'étais pas prête pour un autre bébé, alors je voulais aider quelqu'un."

Simon et Graeme ont vu leur vie changer grâce à Meg. Simon raconte : "Nous étions nerveux au début, mais rencontrer Meg, c'était comme être réuni avec une sœur perdue de vue depuis longtemps. Elle nous a embrassés tous les deux avant de nous présenter à ses adorables garçons." Les jumeaux Alexandra et Calder fêtent cette année leur un an. 

 

Publié le 29 Janvier 2019
Auteur(s) : Mathilde Polivka, journaliste santé
PUB
PUB

Contenus sponsorisés