Une épidémie de gale sévit dans une école maternelle de Rennes

© Istock

Une dizaine de cas de gale ont été diagnostiqués dans une école maternelle de Rennes (Ille-et-Vilaine). L'école reste ouverte et des mesures de prévention sont appliquées.  

PUB

Plusieurs cas de gale ont été recensés dans l'école maternelle Jules-Isaac à Rennes (Ille-et-Vilaine), rapportent nos confrères de Ouest-France. "C'est une petite épidémie, avec une dizaine de cas seulement sur 300 élèves", rassure Thomas Billebaud, président de l'association des parents d'élèves.

Pour éviter la contagion, les enfants présentant des symptômes de la gale sont restés chez eux et les vêtements oubliés à l'école ont été mis en quarantaine. Lundi 2 juillet, une réunion d'information à destination des parents et des enseignants s'est tenue. Un évènement censé éviter la panique, auquel participait le médecin-conseil de l'Agence régionale de santé (ARS) de Bretagne.

L'école reste ouverte et un traitement préventif devrait être distribué très prochainement.

PUB
PUB

Des démangeaisons nocturnes

La gale est une maladie infectieuse provoquée par la présence d’un parasite qui pénètre la couche superficielle de la peau. Il y creuse des sillons et dépose ses œufs dans ces "galeries" cutanées. La gale est bénigne mais très inconfortable !

La salive et les excréments du parasite provoquent en effet une réaction de l’organisme qui se traduit par des démangeaisons intenses. Celles-ci se manifestent surtout la nuit. La gale touche plus particulièrement les espaces entre les doigts, l’intérieur des poignets, la région du nombril, les fesses, la face interne des cuisses et les zones autour de l'anus ou de la vulve.

Traiter toute la famille

Le diagnostic de la gale doit être confirmé par un médecin généraliste ou un dermatologue. L'affection peut être traitée par voie orale (comprimé) ou locale (crème/lotion).

"Il est fortement conseillé que tous les membres de la famille de la personne atteinte de gale prennent le traitement le même jour" rappelle l'ARS de Bretagne. Ces "personnes contacts" peuvent être infectées sans qu'aucun signe clinique n'apparaisse avant plusieurs semaines.

Le linge de lit et les vêtements non fragiles doivent également être lavés à une température supérieure à 60 °C. Quant aux articles fragiles ou non lavables, ils peuvent être aspergés d'un produit acaricide ou être mis en quarantaine dans des sacs hermétiques entre 3 et 8 jours.

Publié le 05 Juillet 2018
Auteurs : Aline Garcin, journaliste santé
Source : "Rennes. Epidémie de gale: une dizaine de cas signalés dans une école", Ouest-France, 4 juillet 2018
"Taitement de la gale", ARS Bretagne, 24 janvier 2018

PUB
PUB

Contenus sponsorisés