Un homme reçoit 200 000 euros de dédommagement après l’amputation de ses testicules

© Istock

Un hôpital de Marseille devra verser des milliers d'euros à l'un de ses patients. Ses médecins ont trop tardé à diagnostiquer une torsion des testicules. L'homme a dû être amputé.

Publicité

Le verdict a été confirmé par la Cour d'appel d'Aix-en-Provence. Pour avoir trop tardé à poser un diagnostic, l'hôpital Laveran de Marseille (Bouches-du-Rhône) est condamné à verser 192 000 euros à un ancien patient. En 2010, l'homme a perdu un testicule à cause d'une série d'erreurs médicales.

Le service des urgences de l'établissement serait le premier à avoir reçu le plaignant. Souffrant de douleurs au niveau de l'aine, il demande un avis médical. Mais d'après lui, aucun diagnostic n'a été posé à l'issue de cette visite.

Deux mois plus tard, les douleurs persistent. L'homme se rend donc à nouveau chez le médecin, qui soupçonne une inflammation des testicules (orchite). Après une échographie, le patient est de nouveau renvoyé chez lui.

Publicité
Publicité

Ce n'est qu'une semaine plus tard que le diagnostic exact est posé : le patient souffre, depuis plusieurs semaines, d'une torsion testiculaire. Le diagnostic est pour le moins tardif : "une intervention chirurgicale dans les 6 heures suivant la torsion est indispensable pour conserver la viabilité du testicule", souligne l'Assurance maladie sur son site.

"Une urgence piège"

L'homme est tout de même opéré, mais il est trop tard pour sauver ses gonades. La torsion testiculaire est en fait une torsion du cordon spermatique, qui s'enroule sur lui-même. Cela provoque l'interruption de l'irrigation sanguine sous cette zone. Si cela dure trop, le testicule va se nécroser.

Les chirurgiens sont donc dans l'obligation de retirer la glande abîmée. L'autre ne peut pas non plus être sauvée. Elle s'est atrophiée de manière trop prononcée. Le patient restera stérile.

Aux yeux du juge, ce verdict aurait pu être évité par une prise en charge dans le temps. C'est ce qui justifie une indemnisation aussi élevée. Mais comme le souligne une étude parue dans la Revue Médicale Suisse, cette affection est aussi "une urgence piège".

"Les signes et les symptômes sont parfois insuffisants pour poser l'indication opératoire, surtout si l'on approche des six heures d'ischémie, soulignent les auteurs de ces travaux. Ce diagnostic n'est pas évident même pour un praticien expérimenté." Il faut dire que cela reste peu fréquent : on estime qu'un homme sur 4 000 sera touché.

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Jeudi 25 Janvier 2018 : 11h40
Source : Un homme reçoit près de 200.000 euros après avoir perdu ses testicules, Le Figaro Santé
Les torsions du cordon spermatique : aspects du diagnostic clinique et principes thérapeutiques, Association Française d'Urologie, novembre 2010
Fiche "torsion du testicule", Assurance maladie, novembre 2017
Torsion testiculaire : une urgence piège, Nadim Douaihy et al, Revue Médicale Suisse, 2011
PUB
PUB

Contenus sponsorisés