Un homme développe un hématome au palais à cause de rapports oraux

© Adobe Stock

Lors de ses ébats sexuels, un Mexicain de 47 ans a fait preuve d'un peu trop d'enthousiasme. Un hématome s'est développé sur son palais après un rapport oral.

Publicité

Les pratiques sexuelles les plus courantes peuvent avoir des répercussions pour le moins surprenantes… En témoigne une étude de cas, publiée par trois médecins de l'Université de Montemorelos (Mexique) dans le BMJ Case Reports.

Au cours d'une visite de routine chez le dentiste, un homme de 47 ans s'est vu confronté à un diagnostic peu ordinaire. Il souffrait d'un hématome au palais. La cause : une fellation un peu trop vigoureuse qu'il avait accordée à un partenaire masculin quelques jours plus tôt.

Publicité
Publicité

A première vue, la lésion se présentait sous la forme d'une trace rouge, de forme circulaire. Mais elle n'avait provoqué aucune douleur. Interrogé à ce sujet, le Mexicain s'est dit surpris. Il a ensuite détaillé ses habitudes de vie : consommation de cannabis et rapports sexuels avec de multiples partenaires masculins.

15 jours d'abstinence

Aux yeux des médecins, la marque rouge est probablement une conséquence bénigne d'une fellation un peu trop vigoureuse. "Le contact du palais avec le gland du pénis peut avoir provoqué un hématome dû à un traumatisme contondant, combiné à la dilatation des vaisseaux sanguins provoquée par la pression de la succion", écrivent les spécialistes.

Bien que rare, ce genre d'incident s'est déjà produit par le passé. Une étude menée auprès de travailleuses ettravailleurs du sexe au Pérou a fait état de 17 lésions de ce type. Mais les médecins soulignent que, chez les patients à risque, des infections sexuelles transmissibles (IST) pourraient aussi être à l'origine des symptômes.

Le quadragénaire, lui, s'est vu conseiller d'éviter le sexe oral pendant quelques jours, le temps que la lésion se résorbe. Ce qui s'est produit au bout de 15 jours.

PUB
PUB

Contenus sponsorisés