Un enfant perd un œil à cause d’un pistolet Nerf

Un garçon de neuf ans a perdu un œil en se blessant à deux reprises avec une fléchette de pistolet Nerf. L’application de consignes de sécurité vis-à-vis des jouets est primordiale en cette période de Noël.
© Adobe Stock

Si votre enfant a commandé un pistolet Nerf pour Noël, l’histoire de Taylor-Jay Ravicini va peut-être vous faire hésiter. Ce garçon de neuf ans, habitant du Pays de Galle, a perdu un œil après un accident causé par un pistolet Nerf, jouet populaire qui lance des fléchettes en mousse, rapporte Wales News.

"J’ai entendu un cri déchirant"

Et ce n’est pas la première fois que l’enfant se blesse avec ce type de jouet. À l’âge de trois ans déjà, Taylor-Jay prend une fléchette dans l’œil, lorsque l’élastique du pistolet avec lequel il était en train de s'amuser se casse. Il perd alors la vue de cet œil. Puis, six ans plus, un second accident survient : il joue avec ses frères et sœurs et ses amis lorsqu’il reçoit une fléchette qui blesse son œil invalide. Cette fois-ci, son globe oculaire doit être entièrement ôté. Stacey Anne, la mère du garçon, raconte à Wales News les circonstances de ce second accident : "j’étais en bas en train de me coiffer pendant que les enfants jouaient à l’étage. J’ai entendu un cri déchirant et mon cœur a sombré, je ne pouvais même pas aller voir, j’ai envoyé mon compagnon car je savais que quelque chose s’était passé."

L’œil de Taylor-Jay était effectivement en sang et les médecins n’ont eu d’autre choix que de le retirer. "Partout où nous allons, les gens le fixent et chuchotent à propos de son œil. À l’école, il est constamment victime de brimades et on l’appelle 'popeye' (jeu de mot avec 'pop', éclater en anglais et 'eye', œil en anglais, ndlr). C’est vraiment blessant, pourquoi devrait-il être traité différemment ?" témoigne encore la mère du garçon.

Jouets : consignes de sécurité

Même s’ils vous semblent inoffensifs à première vue, de nombreux jeux et jouets peuvent tout de même représenter un danger pour vos enfants. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) rappelle sur son site internet les consignes à suivre pour la séance de jeu se déroule sans accroc. La première règle est de "lire les modes d’emploi, de tenir compte des avertissements de sécurité et de vérifier le fonctionnement" des jouets de votre enfant. Ensuite, vérifiez que les jouets sont adaptés à l’âge de votre enfant qu’ils portent bien le marquage "CE" pour Conformité Européenne, qui garantit que le produit satisfait aux exigences réglementaires de sécurité.

Prenez également garde aux piles utilisées dans les jouets électriques. "Bien que d’un usage courant, elles peuvent être la cause d'accidents, lorsqu'elles sont trop vieilles, lorsqu'elles ont reçu un choc ou lorsqu'elles ne sont pas changées toutes en même temps", rappelle en effet la DGCCRF. Plusieurs hoverboards, ou skates électriques, font ainsi l'objet de rappels depuis que leurs batteries ont causé des chocs électriques et des incendies.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Boy blinded in one eye by toy in 'freak accident' has been injured in same eye six years later, Wales Online, 7 décembre 2018
Sécurité des jouets : optez pour un produit adapté à l’âge de l’enfant ! Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), 19 novembre 2018 

La rédaction vous recommande sur Amazon :