Trouver le juste comportement dans les difficultés...

Quand un problème surgit, on réagit d'abord avec ses émotions. Peur, stress, angoisse, inquiétude, déception, colère… Puis ensuite, vient la réaction logique. Et même cette réaction n'est logique qu'en apparence. Elle dépend essentiellement de notre caractère, de notre manière de voir la vie.
PUB

Certaines personnes sont fatalistes : « c'est comme ça, je n'y peux rien, je subis, je laisse passer l'orage ».D'autres, au contraire, pensent pouvoir changer le cours des choses : « si je me démène, tout va s'arranger, il y a forcément une solution ». Personne ne peut prétendre qu'une de ces deux attitudes est la meilleure. Elles sont simplement deux extrêmes. Et les extrêmes sont souvent en dehors de la réalité.

Penser devant chaque événement « je n'y peux rien », c'est paralysant. Si l'on pense n'avoir aucune action sur sa propre vie, on finira par penser « je suis nul », « je ne réussis rien », et pour cause : qui ne tente rien n'a rien ! Penser qu'on est impuissant rend impuissant : cet état d'esprit est dangereux car il stérilise vos capacités de trouver une solution, d'y réfléchir et d'influencer favorablement le cours des choses. Il peut même vous entraîner vers la dépression !

PUB
PUB

Au contraire si vous pensez : « je vais trouver la solution, c'est sûr à 100% », vous mobilisez vos énergies, votre potentiel au service de votre problème. Et il y a des chances pour que cela soit efficace. Sauf que cela ne se passe pas toujours bien En effet, un humain normal ne peut pas tout résoudre. C'est un facteur à prendre en cause. Si vous avez le sentiment que rien jamais ne vous résistera, vous risquez, un jour ou l'autre, de vous casser les dents, de prendre une sacrée gifle !

Alors, le juste milieu, serait de se dire « je fais tout ce que je peux pour résoudre mon problème, et ensuite, j'ai la conscience tranquille » Mais là encore, il existe des différences puisque « tout faire » n'a pas la même signification pour tous !

Publié le 09 Juin 2004
Auteurs : Dr Catherine Solano