Trouble panique, hyperventilation, spasmophilie

Le cycle de la respiration permet aux poumons de prendre l'oxygène de l'air pour nourrir l'organisme et d'éliminer le gaz carbonique du sang.

Habituellement, un adulte respire entre 8 et 15 fois par minute.
Bien sûr, cette fréquence augmentera lors d'efforts physiques et diminuera pendant la relaxation et le sommeil.

Mais chez certaines personnes, attentives à ce qui se passe en elle, une simple accélération du rythme cardiaque pourra les inquiéter et entraîner une hyperventilation réflexe. Les signes de cette hyperventilation pouvant être eux-mêmes inquiétants, un sentiment de panique peut s’installer.
Si ce type d’épisode revient trop souvent, il s’agira d’un trouble panique institué, qu’il faudra avantageusement prendre en charge avec une thérapie de type comportementale et cognitive TCC). Plus la prise en charge sera précoce, plus la thérapie sera courte et efficace.

Ce syndrome d’hyperventilation avec panique est aussi appelé spasmophilie en France.

PUB

Trouble panique, hyperventilation, spasmophilie : Comprendre

Le syndrome d'hyperventilation se définit par une accélération du rythme respiratoire.

Entre 6 % et 10 % des gens expérimentent de ce syndrome.

L'organisme expire une trop grande quantité de gaz carbonique, ce qui augmente le pH du sang et entraîne une série de modifications physiologiques. Ces dernières s'associent à une multitude de symptômes qui affectent la plupart des systèmes (cœur, cerveau, circulation, respiration, etc.).

Les principaux symptômes sont les suivants :

Les symptômes liés à l'hyperventilation peuvent survenir sous forme de crise ou, plus fréquemment, de façon chronique. Ils ne sont pas imaginaires, mais bien réels et, en général, sans gravité.

  • sensation de manquer d'air, d'être incapable de gonfler complètement les poumons ;
  • faiblesse générale ;
  • palpitations (accélération du rythme cardiaque) ;
  • mains moites ;
  • fourmillements ou engourdissement des doigts ;

Trouble panique, hyperventilation, spasmophilie : Causes

  • Exposition à des agents irritants ;
  • Effort physique ;
  • Hyperthyroïdie ;
  • Et surtout, une tendance psychologique à développer une attention aiguë à ce qui se passe en soi. Toute perception perçue comme inquiétante, comme une accélération du rythme cardiaque, entraînera une hyperventilation, avec son cortège de signes eux-mêmes inquiétants. Une panique pourra alors en résulter, amplifiant les symptômes.

Guide: 

Publié le 06 Septembre 2001 | Mis à jour le 22 Octobre 2013
Auteurs : Dr Philippe Presles
Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H.
Voir + de sources
Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés