Les trois quarts des Français sont sédentaires

© Istock

Selon une enquête de l'Association Assureurs Prévention et de l'Institut de recherche biomédicale et d'épidémiologie du sport (Irmes), la sédentarité des Français devient très inquiétante : un adulte sur deux ne pratique aucune activité physique.

Ce phénomène est marqué chez les jeunes qui restent rivés à leurs écrans.

PUB

Un adulte sur deux ne pratique aucune activité physique

L’Association Assureurs Prévention vient de révéler les résultats de la 3e enquête de l’Irmes : 7 5% des Français n’atteignent pas le nombre de pas minimum préconisé par l’OMS, à savoir les 10.000 par jour. Par rapport à l’enquête précédente, la proportion de Français pratiquant régulièrement une activité physique ou sportive a régressé de 5 %. Autrement dit, les actifs ou très actifs sont en baisse : 11% aujourd’hui contre 16 % en 2012.

À l’opposé, l’inactivité progresse rapidement : un Français sur deux ne pratique aucune activité physique sportive. Et pour la moitié de ceux qui bougent, c’est en moyenne à peine ¾ d’heure une fois par semaine.

PUB
PUB

Les 18-24 ans sont encore moins actifs que les 55-64 ans

Autre constat inquiétant, les plus jeunes, à savoir entre 18 et 24 ans, sont ceux qui marchent le moins (en dessous des 7.500 pas par jour, voire moins de 5.000 pour un tiers d’entre eux), ce qui laisse supposer l’arrivée d’une nouvelle génération encore plus sédentaire… Selon le Pr Toussaint, Directeur de l'Irmes, ce phénomène de forte sédentarisation est lié aux écrans (smartphones, jeux vidéo, tablettes, PC), qui ont complètement modifié la pratique des loisirs et les modes de communication. Ainsi, les plus accros aux écrans sont nettement aussi les plus sédentaires.

Finalement, la seule bonne nouvelle est que plus les parents sont actifs, plus les enfants le sont eux aussi. Ça vaut donc le coup de se bouger et de monter l’exemple.

Et vous, où vous situez-vous ? Êtes-vous suffisamment actif ?

Portez un podomètre pour le vérifier et modifiez vos comportements et votre organisation pour en faire davantage. Parfois, une simple balade, un trajet à pied au lieu de la voiture ou un peu de vélo, peut suffire à changer de catégorie et à entrer dans le club des actifs en forme et en bonne santé pour longtemps…

La sédentarité constitue le 4e facteur de risque de mortalité après l’hypertension, le tabagisme et le diabète.

Pour bouger plus :

www.onvabouger.fr

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 13 Juin 2014 : 09h57
Mis à jour le Vendredi 13 Juin 2014 : 12h17
Source : Assureurs Prévention, 3e enquête Irmes et BVA, réalisée en mars 2014 auprès de 1100 personnes âgées de 18 à 64 ans, dont 400 parents de collégiens ou de lycéens.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés