Tremblement essentiel : quand les mains tremblent...

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 31 Mars 2008 : 02h00
Mis à jour le Lundi 24 Décembre 2012 : 09h30
C'est l'affection neurologique la plus fréquente, il touche une personne sur 200 environ. Et pourtant, il est très mal connu et les personnes atteintes souffrent du regard des autres, souvent incompréhensif. Apprenez à connaître le tremblement essentiel.
PUB

Une vie qui tremble

Le tremblement essentiel est parfois appelé tremblement héréditaire, parce qu'il se transmet des parents aux enfants.

Il commence la plupart du temps par un tremblement des mains, qui se transmet ensuite à la tête, voire à la voix.

Le tremblement essentiel s'accentue avec l'âge, et peut se révéler tard ; cependant l'appellation tremblement sénile n'est pas justifiée, certaines personnes peuvent même être atteintes de tremblement essentiel très tôt dans leur vie.

Si la maladie ne menace pas la vie, elle peut entraîner un handicap sérieux : tous les gestes fins comme l'écriture deviennent difficiles, voire impossibles dans certains cas. Et la gêne sociale est également très lourde : les idées fausses, lorsque l'on voit quelqu'un affecté d'un fort tremblement, sont légion.

Avec cette difficulté à se confronter au regard de l'autre naît d'ailleurs un cercle vicieux : la nervosité née de l'angoisse d'être vu augmente le tremblement, ce qui augmente l'angoisse, etc.

PUB
PUB

Ce que le tremblement essentiel n'est pas !

En premier lieu, l'idée que la personne souffrirait de la maladie de Parkinson. L'erreur est compréhensible, puisque la maladie de Parkinson entraîne aussi des tremblements, mais elle n'en est pas moins fausse.

Dans le cas du tremblement essentiel, il s'agit d'un tremblement d'action : si les muscles ne sont pas sollicités, ils ne tremblent pas.

Les mains posées sur la table restent immobiles, par exemple, alors que dans le cas de la maladie de Parkinson c'est l'inverse : l'action fait cesser le tremblement, qui se manifeste au repos.

Ni l'alcoolisme, ni la toxicomanie ne sont en cause non plus, donc si vous croisez une personne qui tremble, ne l'associez pas d'office à une dépendance !

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 31 Mars 2008 : 02h00
Mis à jour le Lundi 24 Décembre 2012 : 09h30
Source : APTES (Association des personnes concernées par le tremblement essentiel)
PUB
PUB
A lire aussi
Tics et tremblementsPublié le 31/05/2001 - 00h00

Les tics et les tremblements sont des mouvements incontrôlables du corps.Cependant, il ne faut pas les confondre.

La maladie de Parkinson : un combat de tous les joursPublié le 31/12/2007 - 00h00

Maladie dont on ne connaît toujours pas la cause, décrite en 1817 par un médecin anglais le docteur James Parkinson, la maladie de Parkinson évolue sur de nombreuses années, associant tremblements, lenteur des gestes et rigidité des membres. On ne sait pas la guérir, mais de nombreux...

Je suis parkinsonien(ne), et alors ?Publié le 25/02/2011 - 11h03

Deuxième cause de handicap d'origine neurologique chez le sujet âgé, la maladie de Parkinson touche près de 150 000 personnes en France. Une maladie différente d’une personne à l’autre... et qui touche aussi les jeunes.

Plus d'articles