Tout savoir sur le tremblement

Le tremblement est un signe fréquemment rencontré quand l'âge augmente. Il n'a pourtant pas toujours les mêmes caractéristiques ni la même signification. Son évolution et la facon de le traiter dépendent de son origine. Parfois à peine visible, il peut devenir un vrai handicap. Si son traitement est rarement spectaculaire, le médecin n'est pas pour autant totalement démuni et ca vaut le coup d'essayer de gagner en confort...
Publicité

Regardez bien : tous les tremblements ne se ressemblent pas

Le tremblement est par définition " une oscillation rythmée, involontaire, que décrit tout ou partie du corps autour de sa position d'équilibre ". Il en existe trois grandes familles, dont les caractéristiques sont différentes.

Le tremblement essentiel : très fréquent, très embêtant, mais pas grave...

Connu également sous le mauvais nom de " tremblement sénile ", le tremblement essentiel est plus ou moins précoce et gène l'attitude, c'est-à-dire le mouvement intentionnel. Pour bien comprendre, faites le test suivant : les deux bras tendus en avant, paume en bas, doigts écartés, puis recherchez un tremblement fin, rapide, irrégulier ; pour corser un peu, pointez les index l'un en face de l'autre, sans les toucher. Une fois installé, ce " cadeau " de l'âge devient parfois pénible dans la réalisation de certains gestes de la vie quotidienne (écriture, gestes fins). Il disparaît pourtant au relâchement musculaire complet. Le tremblement essentiel atteint les membres (aux extrémités ou à la racine) des deux côtés, parfois la tête (mouvement de négation ou d'affirmation), la voix (voyelle longue), mais épargne la face, le tronc et les membres inférieurs. Le médecin consulté trouvera toujours un examen neurologique normal et ne découvrira aucune cause médicamenteuse.

Publicité
Publicité
Publié par Dr Stéphanie Lehmann, gérontologue le Lundi 24 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 23 Septembre 2011 : 15h16