Travail en horaires décalés : alimentation désorganisée
© Fotolia

Travail en horaires décalés : conseils pratiques

  • Essayez de vous rapprocher au maximum du rythme des trois repas familiaux réguliers, afin de préserver les relations familiales, de conserver une alimentation diversifiée et de respecter un cycle jour/nuit sur lequel l'organisme est normalement calé.
  • Pas de repas copieux avant d'aller dormir.
  • Prévoir un repas avant le service de nuit.
  • Le temps pour prendre un repas, même sur le lieu de travail, doit être de 30 minutes minimum. Manger trop rapidement favorise les troubles digestifs.
  • Evitez le grignotage entre les repas et les boissons sucrées.
  • En cas de fringale, sélectionnez soigneusement les aliments : des fruits au lieu d'une barre chocolatée par exemple.
  • La collation de nuit peut être maintenue car elle favorise l'éveil. Elle doit cependant comprendre des protéines et des glucides, et peu de graisses.
  • Pas d'alcool bien entendu, mais il faut veiller à une hydratation suffisante (eau, tisane, bouillon), tout en évitant les boissons sucrées.
  • Attention au café : s'il stimule, à haute dose, il peut entraîner des troubles de la digestion, du rythme cardiaque et du sommeil.
 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 10 Janvier 2006 : 01h00
Mis à jour le Lundi 24 Avril 2017 : 16h20
Source : Centre de recherche et d'informations nutritionnelles CERIN, 2005.